balades d'un couple franco-japonais…

Articles tagués “parc

Le Rouge et le Brun.

Salut! Aujourd’hui est un grand jour. Depuis le temps que j’attends l’Automne, je commençais à désespérer. Il faut dire que nous sommes le 16 Novembre, que j’ai appris que chez moi à Saint Etienne il a neigé aujourd’hui, et qu’ici, les arbres ont daigné passer leur robe automnale depuis quelques jours seulement. Sakura étant en vacance à partir d’aujourd’hui, nous avons décidé d’aller nous mettre au vert, ou plutôt au rouge. Restait à choisir la destination… Retourner à Arashiyama, ou retourner à Nara? Si tu as déjà lu les articles cités, ou si tu connais ces villes, la photo ci dessus te donne déjà la réponse… Notre dernier voyage dans l’ancienne capitale remonte à bien plus longtemps et, en semaine, la ville sera certainement plus calme que le quartier de Kyôto. C’est donc reparti pour Nara, et si l’an dernier nous avions surtout visité les grands temples, cette fois, ceux qui nous intéressent, ce sont les arbres et les cerfs. Tout le monde s’est fait beau pour les photos et a revêtu son pelage d’Automne. Les arbres en rouge, les cerfs en brun…

(suite…)


Ce qu’il n’y a pas à voir.

Bonjour! Aujourd’hui, malgré le temps trèèèès incertain, Sakura et moi décidons d’aller traîner nos guêtres à Arashiyama. Ces jours ci, je reste un peu trop enfermé pour mes révisions et chaque jour de congès de Sakura est un jour pluvieux… J’en ai marre, on tente le coup! De toute façon je veux sortir. Arashiyama, c’est LA destination touristique du coin. Près de Kyôto, les foules se pressent pour voir les temples, le parc aux singes, la ballade dans les gorges à bord du très célèbre petit train bâptisé « Torokko » (de l’anglais truck). On peut y descendre les rapides à bord de frêles esquifs gavés de touristes, ou se promener dans les eaux calmes sur de jolies barques… »The place to be », surtout à l’Automne. Le rougroiement des feuilles est très en retard cette année, et commence tout juste, c’est le bon moment. On a prévu la balade en train, puis le parc aux singes, plus si le temps est clément… oui mais voilà, il y a ce qui est prévu, et il y a ce qui arrive…

(suite…)


Passer au vert.

Ohlala!! Déjà 5 jours sans articles? Mais que fais-je? Dans quel état j’erre? Il faut dire que ces jours ci, le temps n’est pas merveilleux, ce qui nous a obligé à remettre à plus tard notre escapade prévue à Arashiyama… Mais on y reviendra… Et puis les révisions pour ma formation ne sont pas étrangères à l’affaire. M’enfin 5 jours sans te donner un petit quelque chose de Japonais à grignoter, ça ne va pas du tout! Poussé par mon sentiment de culpabilité (et certainement pas par la lassitude de mes révisions), j’ai décidé aujourd’hui, malgré le temps couvert, de partir en balade. Destination Tennoji, où nous avions déjà visité le zoo l’an dernier, ainsi que le fameux Shitennoji, superbe temple, et plus ancien du Japon. Aujourd’hui, nous nous tournons vers le Tennoji Koen, le jardin donc, et si tu es sage, nous marcherons un peu jusqu’à un autre temple : l’Imamiya Ebisu Jinja…

(suite…)


Îles flottantes.

Bien le bonjour! Nous voilà de retour d’un week end de 3 jours en mer intérieure de Setô, où se déroule actuellement la première édition d’un immense festival d’art contemporain. Chaque île abrite pour quelques jours des oeuvres installées spécialement pour l’occasion. Le compte rendu de ce week end spécial nous occupera au moins pendant 3 articles! Une véritable trilogie cinématographique t’attend donc dans les 3 jours à venir! Le premier épisode prend place entre la ville de Takamatsu, sur l’île de Shikoku où nous allons visiter le plus grand jardin du Japon, le Ritsurin Koen, et Megijima, une petite île à 20 minutes de bateau. Comme ma photo d’introduction peut te le faire deviner, ce premier jour est placé sous le signe de l’eau, et surtout de l’eau de pluie malheureusement… Mais ça n’est pas un peu de flotte qui va nous pourrir notre week end prévu depuis longtemps, alors en route pour 3 jours de folie!

(suite…)


La Paix déménage.

Bonjour bonjour! Aujourd’hui lundi, nous repartons en visite improvisée! Ce matin il pleut. Quelle déception! Moi qui voulais me balader… Sakura me dit « mais normalement cet après midi, c’est mieux! » Loin d’être satisfait de cette prédiction approximative, je me recouche en bougonnant… Un peu plus tard, malgré le temps maussade, me voilà en quête sur internet d’un endroit sympa à visiter. Je tombe sur un bâtiment à l’architecture particulière, tout en verre… Il semblerait qu’il s’agisse d’une sorte de jardin botanique, un truc immense… et fermé le lundi. D’aucun aurait abandonné ici l’idée de s’y rendre (parce qu’en plus c’est loin), mais sûrement pas moi. En consultant mes amies les photos satellite, je constate que c’est en plein milieu d’un grand parc… Ça ne peut pas être inutile d’aller jeter un œil… J’ai déjà de bons souvenirs de promenades dans des parcs. Ce que je ne savais pas, c’est que cette fois, je partais rencontrer la Paix elle même…

(suite…)


Il suffit de passer le pont.

Je suis donc de retour à Osaka, et je n’ai pas perdu de temps pour reprendre mes visites et déambulations. Aujourd’hui, comme souvent, j’ai décidé de rallier un point B, et, à partir de là, me laisser guider par mes envies. A l’image de ce guitariste dont les notes sont dispersées par le vent, et dont le seul public est la faune de Yodogawa, mes pérégrinations du jour m’ont rappelé les paroles de Brassens : « il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure« . Du temple Tenmangu aux berges de Yodogawa, la promenade du jour est placée sous le signe des Arts et Lettres…

(suite…)


Comme un poisson sur la branche.

Pour ne pas que tu crois que je passe tout mon temps libre à boire dans les bars et les izakaya, j’enchaine aujourd’hui les articles… Voici donc mon escapade de ce matin même. J’ai beaucoup entendu parlé d’un jardin à visiter absolument à Tokyo…il se trouve au pied du Tokyo Dome (et oui, encore!) et donc, à 500m de mon quartier… N’ayant pas encore eu le temps d’y aller, j’ai sauté sur mon samedi matin pour y faire un tour. A 9 heures du matin, je suis presque seul dans le Koishikawa Korakuen qui vient d’ouvrir ses portes. Il fait déjà plus de 30 degrès, mais la promenade promet d’être agréable, ponctuée des cris des quelques matinaux déjà à bord du Thunder Dolphin.

(suite…)


L’errance est humaine.

Tenir un blog dont la vocation est de partager son quotidien n’est pas chose aisée. Bien entendu lorsque les visites s’enchainent, les sujets pour faire des articles ne manquent pas. Mais je ne veux pas faire un blog touristique (enfin pas uniquement). Voilà pourquoi, aujourd’hui, tu vas avoir droit à un compte rendu on ne peut plus banal sur mon occupation principale du jour : laisser mes pieds marcher devant moi. Sakura travaillant aujourd’hui, j’ai décidé de l’accompagner puis de me promener dans le quartier, juste histoire de m’habituer à m’orienter tout seul. Je n’ai rien à voir de spécial, je ne sais même pas si il y a quelque chose à voir ici, et a priori, on ne peut pas dire que ce quartier soit très…attractif. Mais de ponts en ponts, de rues en rues, j’entre encore un peu plus dans le Japon, celui qui n’interesse pas grand monde, sans attentes particulières, seul avec moi même…

(suite…)


Et au milieu coule Kamogawa.

J’adore Kyoto. Vraiment. Je sais déjà que j’y passerai du temps car je veux m’y perdre, m’y promener etc… Et ça tombe bien, aujourd’hui nous y retournons pour voir une expo que Sakura attendait depuis un moment. Une expo regroupant des chef-d’oeuvres de l’art européen, venus de la collection du musée de Boston. Nous allons donc tout naturellement en profiter pour compléter ma dernière visite. Aujourd’hui il fait chaud, très chaud. 35 degrès et une humidité étouffante, mais rien ne nous arrêtera… Temples, zoo, musée, shopping, nous voici! Tant qu’il y a du matcha latté, il y a de l’espoir…

(suite…)


The Ballad of John and Yoko…

On peut dire que j’aurais mis le temps. Voilà 10 mois que je suis revenu du Japon, et si tu suis ce blog, tu auras sans doute vu la plupart de mes photos sélectionnées pour toi. Pourtant, ce que tu ignores peut-être, c’est qu’une vidéo a également été réalisée. Jusqu’ici, je me refusais à la mettre sur ce blog…Je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être parce qu’on nous y voit plus directement ma chérie et moi? Peut-être aussi parce que la qualité de la vidéo une fois transmise sur le net est loin d’être flatteuse et parfois désagréable à regarder? Peut-être aussi que je considérais ce média comme un média réservé à mes proches? Bref, j’ai changé d’avis… Et si tu veux me suivre dans ce périple, j’ai sélectionné 5 passages de mon récit vidéo, en formats courts de quelques minutes… Embarquement immédiat, destination Shanghai, Osaka, Nara, Tokyo, Shin-Fuji et Kyoto… Pour chaque étape, tu trouveras un lien menant à l’article que j’avais rédigé à l’époque.

(suite…)


De temps en temps.

Parfois on a du temps… Qu’on le veuille ou non. Et en ce moment, j’ai le temps. Loin des temps de valse que j’avais dansé à Kyoto, le temps qui m’accompagne aujourd’hui est long. Le temps d’attendre mon départ. Il y a un an exactement, je vivais le premier retour de Sakura au Japon. On ne savait pas alors si nous réussirions à faire des projets, à nous battre pour construire notre couple malgré la distance etc… Aujourd’hui j’attends de repartir pour suivre ma formation, en regardant le temps qui passe et le temps qu’il fait, dont voici quelques images…

(suite…)


雪の花 (fleurs de neige)

Salut salut! voilà bien longtemps que j’ai laissé à l’abandon ces pages, laissant flotter aussi longtemps que possible le parfum de mon dernier voyage au Japon. Mais voilà il faut être lucide, je suis rentré il y a 4 mois et mon prochain départ risque de n’être que dans plusieurs mois. Heureusement, pour notre anniversaire, Sakura a pu venir passer un mois et demi en France. Et puisque le blog vient d’atteindre les 3000 visites, je me dis que c’est la bonne occasion de te raconter nos derniers moments de vie de couple franco-japonais. Nous voilà donc dans une de ces merveilleuses périodes où 10 000 kilomètres ne nous séparent pas. De quoi profiter pleinement de l’hiver et de ses joies…promenades, thé chaud, et autres fainéantises, tout ça sous le regard des branches nues des arbres sur lesquels ont éclos quelques fleurs de neige…

(suite…)


A fleur de beau…

étang

Voilà, il faut bien le dire, mon premier voyage au Japon touche à sa fin… dans quelques jours, je serai de retour en France avec pour seul but de revenir auprès de ma brune (il fait bon, fait bon, fait bon). Et si nous avons passé les 15 premiers jours à visiter, visiter, visiter, nous avons consacré les 15 derniers à ressentir, apprécier, et vivre. L’un n’empêche pas l’autre, mais pour les faire pleinement, mieux vaut les alterner. Voilà pourquoi, en ce Dimanche 27 Septembre, nous avons décidé de nous la jouer « papy et mamy vont en promenade »… En route pour un petit tour sur le site de l’exposition universelle de 1970 à Suita, où nous attend un splendide jardin…

(suite…)


Dans l’ombre du guerrier.

Himeji-Jô noir et blanc

Je fais évidemment référence ici à mon réalisateur fétiche, Kurosawa Akira, et à son merveilleux Kagemusha (« l’ombre du guerrier » donc), puisque hier, avec Sakura, nous nous sommes payé le luxe d’arpenter les pentes d’un des châteaux nippon les plus célèbres : Himeji-Jô. Célèbre car il est l’un des derniers d’époque et en état… du coup il a servi de décors à de nombreux drama, à fait une apparition dans un James Bond (On ne vit que deux fois), et a bien entendu servi au tournage des scènes extérieures de Ran et de Kagemusha… Rien que ça! On l’appelle souvent « Shirasagi-jō » (Château du Héron Blanc) en raison de sa couleur… alors c’est parti pour la visite…

(suite…)


La valse à deux temps.

Bon, c’est pas nouveau, le Japon est célèbre pour son incessante et permanente dualité. Traditions, modernité, discipline, extravagance etc. Moi j’aime rencontrer l’un dans l’autre…j’aime les endroits souvent confidentiels où l’ancien survit dans le neuf… Nara m’avait plut bien sur, mais en tant que site historique…je préfère croiser un petit temple isolé entre des immeubles… Et bien pour ceux qui aiment tout ça à la fois, Kyoto est un paradis. Je pense sincèrement qu’il faut rester longtemps a Kyoto…prendre le temps de s’y perdre et de s’y ennuyer… mais bon! les coins touristiques ne le sont pas pour rien… Voici un aperçu de cette riche cité qui valse inlassablement entre deux temps…l’un ne voulant pas disparaitre, l’autre ne voulant jamais rester seul…

(suite…)