balades d'un couple franco-japonais…

Articles tagués “Kyoto

La Terre et le Ciel.

Salut! Après l’article très orienté arbres/animaux de la dernière fois, j’ai décidé de changer un peu….. d’animal. Aujourd’hui, nous t’emmenons enfin à Arashiyama, après y être passé et en être reparti sans avoir mené à terme nos projets. Cette fois, le temps va osciller en permanence entre averses et éclaircies, mais nous ne renoncerons pas! Le programme est simple : la montagne aux singes, et le Tenryû-Ji (le temple du dragon céleste), le premier des 5 temples bouddhistes majeurs de la branche Rinzai de Kyôto. En route, et pas de singeries dans les rangs!

(suite…)


En passant.

Bonjour! Un tout petit article aujourd’hui. Je reviens de 3 jours à Tôkyô où j’ai passé mes examens pour le DEF. Il ne me reste plus que le petit mémoire à rédiger. Pas de visite touristique de la capitale cette fois, le peu de temps libre que j’ai eu a été consacré aux retrouvailles avec mes amis de la formation. Mais bon, tu me connais, j’ai bien réussi à choper quelques photos comme ça, en passant… Je vais en profiter pour inclure ici les quelques photos de rails que j’ai pris, fasciné par leur propreté. On l’a dit et re-dit, le Japon est propre. Ce n’est pas une légende, et si cette propreté s’explique par l’investissement de beaucoup d’employés (souvent âgés) qui nettoient les rue, il suffit de regarder les rails de train ou de métro, où le nettoyage est forcément plus rare, pour voir que, de toute façon, les Japonais sont hors concours.

(suite…)


Ce qu’il n’y a pas à voir.

Bonjour! Aujourd’hui, malgré le temps trèèèès incertain, Sakura et moi décidons d’aller traîner nos guêtres à Arashiyama. Ces jours ci, je reste un peu trop enfermé pour mes révisions et chaque jour de congès de Sakura est un jour pluvieux… J’en ai marre, on tente le coup! De toute façon je veux sortir. Arashiyama, c’est LA destination touristique du coin. Près de Kyôto, les foules se pressent pour voir les temples, le parc aux singes, la ballade dans les gorges à bord du très célèbre petit train bâptisé « Torokko » (de l’anglais truck). On peut y descendre les rapides à bord de frêles esquifs gavés de touristes, ou se promener dans les eaux calmes sur de jolies barques… »The place to be », surtout à l’Automne. Le rougroiement des feuilles est très en retard cette année, et commence tout juste, c’est le bon moment. On a prévu la balade en train, puis le parc aux singes, plus si le temps est clément… oui mais voilà, il y a ce qui est prévu, et il y a ce qui arrive…

(suite…)


Et au milieu coule Kamogawa.

J’adore Kyoto. Vraiment. Je sais déjà que j’y passerai du temps car je veux m’y perdre, m’y promener etc… Et ça tombe bien, aujourd’hui nous y retournons pour voir une expo que Sakura attendait depuis un moment. Une expo regroupant des chef-d’oeuvres de l’art européen, venus de la collection du musée de Boston. Nous allons donc tout naturellement en profiter pour compléter ma dernière visite. Aujourd’hui il fait chaud, très chaud. 35 degrès et une humidité étouffante, mais rien ne nous arrêtera… Temples, zoo, musée, shopping, nous voici! Tant qu’il y a du matcha latté, il y a de l’espoir…

(suite…)


コケコッコ (kokekokko)

Cocorico

Bien le bonjour ami lecteur. Aujourd’hui je prend enfin le temps d’écrire cet article que j’ai en tête depuis longtemps. コケコッコ! C’est le cri de notre symbole national entendu depuis le Japon. Et oui c’est loin, alors notre « cocorico » est un peu altéré. Pour autant tu vas voir que la langue de Michel Galabru (bah oui pourquoi toujours Molière??) a su se faire une place dans les rues japonaises. Elle est un gage de raffinement et c’est donc naturellement qu’on la retrouve sur les devantures de restaurant, magasin de mode et autres denhrées commestibles. Evidemment la plupart des japonais ne comprennent pas du tout ce qu’ils lisent, ce qui donne parfois place à quelques non sens, fautes d’orthographe et autres poésies. Voici donc une séléction de clichés de ces parfums de France au Japon, mélange aussi improbable et merveilleux que mon couple…

(suite…)


La valse à deux temps.

Bon, c’est pas nouveau, le Japon est célèbre pour son incessante et permanente dualité. Traditions, modernité, discipline, extravagance etc. Moi j’aime rencontrer l’un dans l’autre…j’aime les endroits souvent confidentiels où l’ancien survit dans le neuf… Nara m’avait plut bien sur, mais en tant que site historique…je préfère croiser un petit temple isolé entre des immeubles… Et bien pour ceux qui aiment tout ça à la fois, Kyoto est un paradis. Je pense sincèrement qu’il faut rester longtemps a Kyoto…prendre le temps de s’y perdre et de s’y ennuyer… mais bon! les coins touristiques ne le sont pas pour rien… Voici un aperçu de cette riche cité qui valse inlassablement entre deux temps…l’un ne voulant pas disparaitre, l’autre ne voulant jamais rester seul…

(suite…)