balades d'un couple franco-japonais…

Nouveau

Loup y es-tu?

Bien le bonjour! Aujourd’hui, je te propose un article très particulier. Un article qui ne parlera malheureusement qu’aux aficionados de jeux vidéo. Il est donc possible qu’il touche un moins large public que mes articles « normaux », mais tant pis, une fois n’est pas coutume, et il m’était impossible de ne pas consacrer tout un article à ce jeu très attendu en Europe et que j’ai la chance d’avoir joué avant beaucoup de mes compatriotes, vu ma position géographique privilégiée. De quoi on parle? D’Okamiden, la suite de l’extraordinaire chef-d’oeuvre de Clover sur PlayStation 2, Okami, le plus japonais des jeux japonais. Si tu es un vrai fan d’Okami, tu connais sans doute déjà le blog de Diddu, Expérience Japon, incontrounable et extrêmement complet sur l’univers riche de ce jeu. Il n’est pas question ici d’être aussi exaustif, mais simplement de donner mon avis personnel sur la suite développée spécialement pour la Nintendo DS, que j’ai eu la chance de jouer. Alors, nouveau chef-d’oeuvre ou mascarade? Eléments de réponse…

Lire la suite »

Trans-port(s)

Bonjour! Tu as remarqué comme souvent, les sentiments de bonheur, de bien être, de sérénité, sont mis en exergue par un bon repas? En ce qui me concerne, ça marche à tous les coups. Hier soir, nous étions partis pour un simple petit repas entre amis à Kobe, puis une petite visite du port, mais au bout du compte j’ai eu droit à bien plus. Un vrai transport émotionnel, encore une prise de conscience de la chance que j’ai, pas seulement d’être au Japon, mais surtout d’être arrivé, je crois, à ma place. Je sais que parmis mes lecteurs, il y a toi, qui vit au Japon depuis longtemps, ou toi, qui n’y est jamais venu mais qui en rêve, ou encore toi, qui est déjà venu mais cherche toujours à en savoir un peu plus. Je n’ai aucune idée par contre d’à quel point mes délires sentimentaux peuvent te parler, selon ta vie, ta propre expérience, ta façon de voir les choses etc… Toujours est-il qu’il y a des choses qu’ont peut prendre en photo, et d’autres qu’on ne peut pas… Prends ce qui t’intéresse.

Lire la suite »

Passer au vert.

Ohlala!! Déjà 5 jours sans articles? Mais que fais-je? Dans quel état j’erre? Il faut dire que ces jours ci, le temps n’est pas merveilleux, ce qui nous a obligé à remettre à plus tard notre escapade prévue à Arashiyama… Mais on y reviendra… Et puis les révisions pour ma formation ne sont pas étrangères à l’affaire. M’enfin 5 jours sans te donner un petit quelque chose de Japonais à grignoter, ça ne va pas du tout! Poussé par mon sentiment de culpabilité (et certainement pas par la lassitude de mes révisions), j’ai décidé aujourd’hui, malgré le temps couvert, de partir en balade. Destination Tennoji, où nous avions déjà visité le zoo l’an dernier, ainsi que le fameux Shitennoji, superbe temple, et plus ancien du Japon. Aujourd’hui, nous nous tournons vers le Tennoji Koen, le jardin donc, et si tu es sage, nous marcherons un peu jusqu’à un autre temple : l’Imamiya Ebisu Jinja…

Lire la suite »

Nourriture à l’oeil

Salut! Aujourd’hui je t’emmène dans un endroit un peu particulier. Un endroit qu’on appelle « Depachika » (デパ地下). Il faut comprendre « département souterrain ». Chaque grand magasin (très grand magasin selon nos critères) abrite en sous terrain un véritable marché. Les halles versions nipponnes n’ont rien à envier question ambiance à nos marchés couverts Franchouillards, loin de là! A l’ambiance chaleureuse (et serrée en ce dimanche après-midi), s’ajoute, comme d’habitude dans ce pays, un souci de la présentation et de l’emballage harmonieux. Inutile de dire que les effluves qui se dégagent de chaque « stand » sont autant de tentations pour le badot qui passe innocemment. A chaque inspiration, une nouvelle odeur, et à chaque regard, l’admiration d’un poisson magnifique, d’une présentation soignée ou d’un plat inconnu. Tombé là un peu par hasard, je n’ai pas pu m’empêcher de rapporter quelques clichés pour toi. Si tes yeux ont faim, c’est par ici…

Lire la suite »

L’amer intérieur.

Dernier article consacré à notre week-end de folie en mer intérieure de Setô, sur les sentiers de l’Art (un peu) et de la ruralité (beaucoup). Si j’ai plutôt bien esquivé jusque là les expositions payantes disséminées sur les îles de la mer de Setô, leur préférant la visite des patelins et des îles elles même, pour ce dernier jour, je crains de ne pouvoir y couper. Cette fois, nous nous rendons à Naoshima, noyau central de ce festival d’Art contemporain, et véritable île-oeuvre. Nous voulons visiter aujourd’hui un des 3 grands centres d’Art contemporain installés sur ce petit bout de terre, voire plus, et, bien entendu, il est hors de question pour moi de repartir sans ma petite balade campagnarde du jour. Alors en route pour cette dernière journée, et n’oubliez pas le guide!

Lire la suite »

Télé la réalité.

Toujours en plein coeur de la mer intérieure de Setô, au large de Shikoku, dans une région réputée pour sa production d’olives, ses décors aux accents méditerrannéens et ses habitants chaleureux, l’étape d’aujourd’hui sera longue et intense. Sous un soleil de plomb, les candidats seront confrontés à des épreuves d’endurence, des moments difficiles, mais aussi des rencontres inoubliables! Aujourd’hui, ils devront, plus que jamais, faire appel à leur esprit d’équipe s’ils veulent gagner l’épreuve d’immunité et remporter une soirée spéciale qui leur ouvrira les portes du folklore du pays : une représentation de théâtre Kabuki. L’étape commence à Teshima, et la course se poursuivra jusqu’à l’un des lieux les plus romantiques de l’île de Shôdoshima : l’Angel Road. Une émission particulièrement longue aujourd’hui, et pleine de rebondissements! Bonjour et bienvenue dans Pekin Express : les chemins de Setô! (générique)

Lire la suite »

Îles flottantes.

Bien le bonjour! Nous voilà de retour d’un week end de 3 jours en mer intérieure de Setô, où se déroule actuellement la première édition d’un immense festival d’art contemporain. Chaque île abrite pour quelques jours des oeuvres installées spécialement pour l’occasion. Le compte rendu de ce week end spécial nous occupera au moins pendant 3 articles! Une véritable trilogie cinématographique t’attend donc dans les 3 jours à venir! Le premier épisode prend place entre la ville de Takamatsu, sur l’île de Shikoku où nous allons visiter le plus grand jardin du Japon, le Ritsurin Koen, et Megijima, une petite île à 20 minutes de bateau. Comme ma photo d’introduction peut te le faire deviner, ce premier jour est placé sous le signe de l’eau, et surtout de l’eau de pluie malheureusement… Mais ça n’est pas un peu de flotte qui va nous pourrir notre week end prévu depuis longtemps, alors en route pour 3 jours de folie!

Lire la suite »

Quand la pause s’impose.

Hier, j’en ai eu ma claque! Ouais parfaitement! Ras le bol! Non mais franchement c’est pénible à la fin! Qu’est-ce qui est pénible? Bein de prendre des photos de nuit toujours un peu floues!!! Mon trépied est en France, parce que beaucoup trop lourd (trépied pour caméra lourde), du coup, craquage de nerfs, débarquement à Yodobashi-Camera pour acheter  un petit trépied… Mais du coup aujourd’hui, j’avais envie de tester le nouveau joujou… forcément! Mais où rentabiliser la photo de nuit? Sky Building? Je commence à connaitre par coeur… Essayons cette fois l’observatoire du World Trade Center d’Osaka…il parait que ça vaut le déplacement… C’est parti!

Lire la suite »

La Paix déménage.

Bonjour bonjour! Aujourd’hui lundi, nous repartons en visite improvisée! Ce matin il pleut. Quelle déception! Moi qui voulais me balader… Sakura me dit « mais normalement cet après midi, c’est mieux! » Loin d’être satisfait de cette prédiction approximative, je me recouche en bougonnant… Un peu plus tard, malgré le temps maussade, me voilà en quête sur internet d’un endroit sympa à visiter. Je tombe sur un bâtiment à l’architecture particulière, tout en verre… Il semblerait qu’il s’agisse d’une sorte de jardin botanique, un truc immense… et fermé le lundi. D’aucun aurait abandonné ici l’idée de s’y rendre (parce qu’en plus c’est loin), mais sûrement pas moi. En consultant mes amies les photos satellite, je constate que c’est en plein milieu d’un grand parc… Ça ne peut pas être inutile d’aller jeter un œil… J’ai déjà de bons souvenirs de promenades dans des parcs. Ce que je ne savais pas, c’est que cette fois, je partais rencontrer la Paix elle même…

Lire la suite »

Les chroniques du Pequod.

Alors OUI, aujourd’hui, on va parler d’un sujet brûlant, voire tabou à propos du Japon, et NON, on ne va pas en parler de façon polémique, malgré mon opinion personnelle. « Mais de quoi il parle? » te dis-tu? « Et puis c’est quoi cette photo de vaisseau spatial en introduction? » t’étonnes-tu? Pas de science fiction pourtant aujourd’hui, puisque nous allons parler de baleines. Hé oui! Si le Japon continue à s’illustrer pitoyablement par la chasse à la baleine, force est de constater que ce mastodonte marin a ici une importance que seul un pays insulaire et aussi dépendant de la pêche peut comprendre. Je n’ai aucune intention ni envie d’essayer de comprendre ou d’expliquer quoi que ce soit, je veux juste te montrer qu’ici, on croise des baleines à tous les coins de rue, ou presque, jusque dans les endroits les plus inattendus… Et quand on est un enfant comme moi, voir des baleines, c’est toujours cool! Alors si tu es d’accord, bienvenue à bord, c’est moi, Achab, qui tient la barre.

Lire la suite »

Ces petits riens.

Aujourd’hui je vais m’appliquer à retranscrire une sensation indescriptible qui, je pense, frappe au moins une fois chaque personne qui se retrouve loin de chez elle, loin de ses habitudes, loin de ses repères. A de nombreuses reprises, il m’arrive, comme ça, soudainement, violemment, de réaliser où je me trouve, de prendre conscience que je suis au Japon, à l’autre bout de la planète de mon lieu de naissance, au milieu d’un monde dont les codes n’ont rien à voir avec ceux que j’ai appris. Cela peut arriver n’importe quand, sans raison particulière, mais c’est aussi vif qu’un vent frais sur un visage mouillé, et aussi agréable qu’une caresse de la part de la personne qu’on aime. Surpris par le fait que ce sentiment ne semble pas se dissiper avec le temps et malgré la prise de repères ici (toute relative soit-elle), j’ai interrogé mes camarades qui vivent ici depuis des années, et ils confirment que cela leur arrive encore parfois… Tant mieux car c’est une sensation que je souhaite à tout le monde…

Lire la suite »

L’aidant de la mère.

Allez, comme promis, nous sommes retourné au Kaiyukan, l’aquarium d’Osaka, un des plus grands au monde. L’article que je lui avait consacré l’an dernier a d’ailleurs été modifié, mes photos de l’époque n’étant pas franchement dignes d’intérêt, il reste consultable pour la partie sur le zoo de Tennoji. Muni d’un meilleur appareil, je suis donc redescendu au fond des eaux pour te ramener quelques images un peu plus agréables à regarder. Bienvenue au Kaiyukan, demeure des étoiles de mer, des squales de toute sortes, des méduses et bien sûr, des deux requins-baleine et de leur amie la raie manta… Ici, on va observer le monde marin, mais aussi le monde humain. Des enfants qui s’endorment tranquillement, à ceux qui se blottissent contre leurs parents pour en apprendre davantage, en passant par les jeunes mariés, l’étude de la faune est aussi intéressante des deux côtés des vitres…

Lire la suite »

L’arrêt au port.

Ces jours-ci, l’ambiance sur mon blog est au noir et blanc. Il faut dire que depuis hier, le temps s’est bien dégradé. Avant hier encore il faisait 33 degrès, et depuis un très violent orage dans la nuit de mercredi à jeudi, les températures sont redevenues supportables. Malheureusement, le ciel n’est pas au beau fixe, et par conséquent, la luminosité n’est pas toujours excellente pour quelques clichés. Qu’à cela ne tienne, il y a un endroit d’Osaka que j’adore et où je voulais retourner depuis longtemps : le port. On était allé au Kaiyukan l’an dernier, et on compte bien y retourner bientôt pour de plus jolies photos, mais en attendant, ce qui m’interesse moi, c’est les bateaux, l’eau, les docks… Et cela me semble tout indiqué pour du noir et blanc. Sakura m’a prévenu : « il n’y a rien d’interessant là bas! », mais moi, têtu comme deux chameaux qui se disputent pour un verre d’eau, j’ai envie d’aller voir… et toi, lecteur, tu viens?

Lire la suite »

Tant pis, je signe quand même!

Aujourd’hui je te propose un article un peu spécial… Un peu plus de lecture que d’habitude parceque je n’ai rien d’extraordinaire à montrer niveau visites. Je vais donc en profiter pour te narrer quelques mésaventures dont je fus le héros depuis que je suis au Japon. Exceptionnellement, les quelques images de cet article n’auront pas de rapport avec le sujet, mais puisque j’ai quelques clichés « inclassables », ils serviront de transitions entre mes histoires. Il est important, d’abord, d’appréhender un peu la notion de compétence interculturelle. Je ne vais pas t’expliquer en détail ce que c’est puisqu’il s’agit du sujet de mon mémoire de DEF. Sache néanmoins que, grossièrement, c’est la capacité à comprendre la culture de l’autre, à l’adapter à la sienne, de façon à éviter les tensions. En gros, quand on débarque de l’autre côté du miroir, dans le reflet de la flaque, et malgrès tout l’amour que l’on a déjà pour un pays, tout ce qu’on sait déjà etc… il y a des moments où ça coince. Comme dit Morphéus : « il y a une différence entre connaitre le chemin et arpenter le chemin »… en voici quelques preuves amusantes…

Lire la suite »

Il suffit de passer le pont.

Je suis donc de retour à Osaka, et je n’ai pas perdu de temps pour reprendre mes visites et déambulations. Aujourd’hui, comme souvent, j’ai décidé de rallier un point B, et, à partir de là, me laisser guider par mes envies. A l’image de ce guitariste dont les notes sont dispersées par le vent, et dont le seul public est la faune de Yodogawa, mes pérégrinations du jour m’ont rappelé les paroles de Brassens : « il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure« . Du temple Tenmangu aux berges de Yodogawa, la promenade du jour est placée sous le signe des Arts et Lettres…

Lire la suite »