balades d'un couple franco-japonais…

Passer au vert.

Ohlala!! Déjà 5 jours sans articles? Mais que fais-je? Dans quel état j’erre? Il faut dire que ces jours ci, le temps n’est pas merveilleux, ce qui nous a obligé à remettre à plus tard notre escapade prévue à Arashiyama… Mais on y reviendra… Et puis les révisions pour ma formation ne sont pas étrangères à l’affaire. M’enfin 5 jours sans te donner un petit quelque chose de Japonais à grignoter, ça ne va pas du tout! Poussé par mon sentiment de culpabilité (et certainement pas par la lassitude de mes révisions), j’ai décidé aujourd’hui, malgré le temps couvert, de partir en balade. Destination Tennoji, où nous avions déjà visité le zoo l’an dernier, ainsi que le fameux Shitennoji, superbe temple, et plus ancien du Japon. Aujourd’hui, nous nous tournons vers le Tennoji Koen, le jardin donc, et si tu es sage, nous marcherons un peu jusqu’à un autre temple : l’Imamiya Ebisu Jinja…

Nous voilà à l’entrée du parc, qui comprend le jardin, le musée d’Art d’Osaka, et le zoo… Des myriades d’écoliers sont venus, je te laisse deviner ce qu’ils viennent voir, mais ce ne sont pas des fleurs.

Quoique! Non ceux là ne comptent pas pour des animaux… Nos chemins se séparent donc avec nos amis écoliers, d’ailleurs je suis là pour fuir un peu mes révisions, et me mettre un peu au vert alors je me dirige vers le jardin, sous l’oeil vide des statues…

Ici, tu es dos au Musée d’Art d’Osaka, et de part et d’autre de cette belle perspective se déploie le zoo. La Hitachi tower (Tsuutenkaku étant son nom officiel), phare du quartier de Shinsekai nous scrute au loin.

Nous arrivons aux abords du Jardin, mais jetons d’abord un oeil au pont Kawazokoike, simple, mais joli. Un petit tour s’impose.

Non je ne fais pas de fixette sur les hérons, ce sont eux qui me suivent

Et puis on traverse pour rejoindre le Tennoji Koen. Je préfère te prévenir cependant, en chemin, nous allons avoir droit à une vision d’horreur… un acte barbare que seule la jeunesse irrespectueuse peut produire… Un graffiti! Si! Un tag sur un mur (faut quand même savoir qu’on en voit seulement à Ame-mura, le « village américain » et qu’ils sont tous décoratifs…ailleurs ils sont plus que rares). Accroche toi pour le choc…

Ouais bon ok, c’est pas le même genre… c’est plus mignon. En fait, pour être sérieux, je pense que c’est une sorte de balise vers un temple, mais le chemin est fermé. (EDITH : pour une meilleure explication, voir le commentaire de Toyotsu en bas de page. MARCEL). Continuons.

Nous voilà dans le petit jardin. Très simple, il est composé d’un unique point d’eau. On se promène autour, et on peut profiter de la vue et se reposer dans la petite batisse que tu apperçois sur la droite.

Comme souvent, le miroir de l’eau donne le vertige et inverse l’eau et le ciel.

L‘occasion pour moi de citer mon Haïku préféré signé Bashô Matsuo :

朧月                         La lune brumeuse

蛙ににごる                                              Une grenouille trouble

水や空                                                    L’eau et le ciel.

Mais continons notre tour… Dans un petit recoin, des pas Japonais, et une timide cascade.

On approche de la petite maison, encore un espace où le temps semble s’arrêter, le silence est roi ici.

Et la vue…

En reprenant mon petit tour, j’apperçois sur un côté difficilement accessible de la maison, un arbre couvert de petits champignons… si je n’ai pas l’intention de faire une omelette, j’ai bien envie d’une paire de clichés…

Ceci étant fait, nous pouvons poursuivre.

On a presque bouclé la boucle quand se présente ce petit banc bien joliment mis en scène par un parterre de fleurs.

Et voilà un véritable tapis de nénuphars, parfaitement rectangulaire.

Nous pouvons quitter ce charmant petit jardin, en se laissant guider par les chats errants, légions dans ce genre de lieu.

Allez, comme promis, puisque tu as été sage et que tu as tout lu, nous allons prolonger un peu la balade. Tu n’es peut-être pas sans savoir que ce parc est limitrophe au quartier de Shinsekai, haut lieu de débauche. Pachinko, restaurants aux enseignes monstrueuses et sa tour mythique. Je me rends compte avec un an de retard que je n’ai jamais fait d’article sur ce quartier que j’avais visité l’an dernier de nuit. Je vais donc t’offrir quelques vues anachroniques de ce quartier.

Maintenant que tu connais le quartier dans ses grandes lignes, revenons à notre époque. Ce quartier a malheureusement une double face. Si la nuit il brille de mille feux, il faut aussi savoir qu’on y trouve énormément de sans abris, de laissés pour comptes etc. Ceux que l’on nomme sympathiqement « clochards ». Et le quartier montre facilement des signes d’abandon.

Ironie quand tu nous tient, l’inscription sur la bache en lambeau signifie « la maison ». Mais la vie à 100 à l’heure du Japon moderne est sans pitié, et comme tout un chacun, nous traversons quand le feu est vert. Et justement, tous les voyants sont au vert comme tu peux le constater sur la photo suivante, nous avançons donc nous aussi.

Et nous arrivons à ce temple que je t’ai promis : l’Imamiya Ebisu Jinja.

Bon la photo est franchement laide. Je vais pas encore me cacher derrière la luminosité pourrie, mais bon… En tout cas, j’ai trouvé des photos de ce temple où l’on voit une foule impressionnante. J’imagine qu’il s’y tient donc un évènement d’importance. Cela dit, j’ignore complètement lequel et quand… Nous allons donc profiter qu’il n’y ait personne pour en faire un petit tour, comme de bien entendu.

Oui je suis un fan des temples fermés… Faut dire aussi qu’ils ferment à 17h en général, et là il est 16h 15… je suppose donc que celui là est une sorte de mairie française des temples.

Et alors que je termine mon petit tour du temple star (si j’en crois sa taille et les photos avec la foule), j’apperçois à 50 mètres de là, au bout de la rue, un autre temple, minuscule, confidentiel. On dirait presque qu’il s’excuse d’être si proche de l’Ebisu Jinja. Bon, faut dire les choses, il n’est pas fantastique, mais mérite bien une photo, d’autant que le petit dragon qui orne le Chouzubachi (le bassin où l’on se lave la bouche et les mains), est très joli.

La photo qui résulte de cette « rencontre » est d’ailleurs bien plus belle que celles de « Monsieur Super Temple », qui, sur ce blog en tout cas, ne sera jamais vu autrement que dans l’ombre de ce tout petit dragon que personne ne va photographier. Comme quoi, il existe de petits miracles. Je crois d’ailleurs que j’avais été temoin d’un autre miracle un peu plus tôt, comme le montre cette dernière photo…

A bientôt pour d’autres balades!

Publicités

12 Réponses

  1. Encore une balade qui me fait vibrer bravo !
    Bises

    22/10/2010 à 19:23

    • Niwatori

      Merci de te balader avec moi!Dis donc, presque 19 ans après notre rencontre!!

      Si on t’avait dit y a 19 ans, « un jour, tu regarderas des photos prises au Japon par ce mec, sur ton ordinateur, branché à un truc qu’on appellera internet, et qui te permettra d’avoir un commerce… » tu y aurais pas cru hein?

      grosses bises et le bonjour à toute la famille (j’ai rêvé de ta mère il y a quelques nuits de ça en plus! bref!)

      23/10/2010 à 02:20

  2. Vraiment sympa, j’ai un peu l’impression de prolonger ma lecture passée du promeneur de Taniguchi.
    Tu devrais sortir un livre-photo intitulé « Le promeneur d’Osaka » ^^

    22/10/2010 à 23:23

  3. Niwatori

    Merci l’Anguille 🙂

    En fait, en 2009 j’avais fait un livre photo (dont je ne suis pas peu fier, je l’avais même tiré en deux exemplaires pour mes parents) et je compte bien recommencer pour cette session (n’oublions pas que je ne suis pas encore complètement installé) Mais le livre va me couter cher parce que j’ai bien plus de photos que l’an passé 🙂

    Néanmoins le plaisir de voir ses photos en grand format, sur papier etc n’a pas de prix. Je recommande chaudement la création de tels albums, ça donne une autre dimension à son voyage. Beaucoup de sites internet proposent ce service et font ça très bien. Personnellement j’utilise photoweb, rapide, sérieux et travail de grande qualité.

    23/10/2010 à 02:27

  4. En fait je pensais à un livre-photo édité, carrément, un peu comme fait David Michaud dans un autre registre.

    Les gens ont le droit de savoir ce qu’il se passe à Osaka !

    Bon d’accord je l’admets, je ne suis pas sur que beaucoup d’éditeurs s’aventureraient là dedans ^^

    Sinon je vais regarder pour Photoweb, c’est vrai que c’est sympa aussi d’avoir un album papier.

    L’anguille.

    23/10/2010 à 10:43

    • Niwatori

      mdrrr « Les gens ont le droit de savoir ce qu’il se passe à Osaka ! » c’est ce que j’aurais du utiliser comme sous titre à ce blog! Il n’est pas exclu que je réutilise cette formule un jour! Si c’est dans un but lucratif, tu auras ta part du gâteau! 😀

      Le coq (on va pouvoir former une association animalière bientôt!)

      23/10/2010 à 11:01

  5. Bonjour,
    bravo pour votre blog et bonne chance pour vos examens.
    Sauf erreur de ma part, le graffiti « sorte de balise vers un temple » est plutôt une façon de combattre l’incivilité et la saleté en comptant sur les scrupules religieux des passants pour qu’ils n’abandonnent pas leurs déchets en rue, là où ils voient ce signe.

    23/10/2010 à 16:11

    • Niwatori

      Bonjour et merci de ce commentaire constructif! J’ai édité l’article en invitant le lecteur à consulter votre intervention… Il se trouve que j’avais répondu mais visiblement, ma réponse a disparu… Je ne m’en serais pas apperçu si je n’avais pas parlé de votre commentaire à Sakura… et donc de votre blog… Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que vous vous connaissez plutôt bien tous les deux! Je ne sais pas si vous avez pu voir certaines de ses photos sur mes pages, mais elle fut de vos élèves!

      Elle vous passe bien le bonjour et est très amusée de la cocasserie 🙂 décidément, le monde du Français (et du Belge) au Japon n’est pas très grand.

      Amicalement!

      24/10/2010 à 14:57

      • Bonjour,
        oui, j’avais eu la surprise et le plaisir de reconnaître Sakura. J’espère qu’elle va bien. Remettez-lui mon bonjour, s’il vous plait.

        29/10/2010 à 15:43

  6. Vincent

    Salut cousin !!
    pas mal du tout tes photos…
    je te confirme que je serais dans la place en novembre… je te donnerais tout les détails par mail…
    Bises

    24/10/2010 à 22:39

    • Niwatori

      Hey! ようこそ! (bienvenue). J’ai déjà répondu à ton mail, mais merci pour le compliment sur les photos… Tu peux aussi te servir des articles de ma période Tôkyôïte pour t’aider à choisir une destination pendant tes quelques jours libres dans la capitale (moi je conseille Asakusa)
      Bref, on essaye de se capter 🙂

      25/10/2010 à 03:19

  7. kyn

    De nuit comme de jour, j’aime les paysages du Japon…… et …. heu … Merci encore lol

    06/11/2010 à 16:52

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s