balades d'un couple franco-japonais…

Nourriture à l’oeil

Salut! Aujourd’hui je t’emmène dans un endroit un peu particulier. Un endroit qu’on appelle « Depachika » (デパ地下). Il faut comprendre « département souterrain ». Chaque grand magasin (très grand magasin selon nos critères) abrite en sous terrain un véritable marché. Les halles versions nipponnes n’ont rien à envier question ambiance à nos marchés couverts Franchouillards, loin de là! A l’ambiance chaleureuse (et serrée en ce dimanche après-midi), s’ajoute, comme d’habitude dans ce pays, un souci de la présentation et de l’emballage harmonieux. Inutile de dire que les effluves qui se dégagent de chaque « stand » sont autant de tentations pour le badot qui passe innocemment. A chaque inspiration, une nouvelle odeur, et à chaque regard, l’admiration d’un poisson magnifique, d’une présentation soignée ou d’un plat inconnu. Tombé là un peu par hasard, je n’ai pas pu m’empêcher de rapporter quelques clichés pour toi. Si tes yeux ont faim, c’est par ici…

D‘abord voici le plan du lieu. Nous sommes dans le quartier de Namba, à deux pas de Namba Parks. Ici, chaque petit carré est un petit magasin, style stand, mais en dur, où les vendeurs s’évertuent à héler le client comme s’il était à 200 mètres alors que nous nous marchons dessus. Au pays des reproductions en plastique de plats présentées en vitrine, voir un peu de vrais bons produits ne peut pas faire de mal!

Bien entendu ici les poissonneries ne puent absoluement pas, le poisson est tellement frais qu’on le tue devant toi (pas tous, mais certains en tout cas). Le maquerau et la daurade rouge de la photo d’intro de l’article donnaient vraiment l’impression qu’ils allaient repartir nager sous peu.

Je suis vraiment pas du genre à m’extasier devant des étalages de nourriture, mais là, franchement, c’était superbe! Comme quoi je fais bien d’avoir toujours mon appareil photo (même si j’ai eu du mal a rattraper la lumière chaude et rouge de beaucoup de stands… désolé).

Bien entendu, les sashimi ont une place de choix… j’en bave encore!

Tu préfères la viande? alors peut-être voudras tu goûter un peu le boeuf Wagyu? Celui en haut à gauche coûte seulement 980 yens les 100 grammes… Ca ne te parle pas? Plus de 85 euros le kilo… ouais ouais 550 Francs… J’aurais peut-être dû préciser que le Depachika, c’est pas le genre de marché où on va pour payer moins cher… c’est un genre de marché de luxe (pour l’anecdote, on était ici pour aller voir un des deux magasins Fauchon d’Osaka…)

Le suremballage tuera le Japon, j’en suis persuadé, mais bon, c’est classe la viande en carpaccio emballée individuellement…

Bon bein ça ne serait pas du haut de gamme si on n’y trouvait pas de vin Français… ça, c’est fait!

Impossible aussi de passer outre une boulangerie Française… Ici c’est Michel Le Bihan qui a installé une de ses boutiques.

Mais on est bien au Japon, et en voici quelques indices…

D‘abord je suis pas sûr de trouver des étalages entiers consacrés à diverses algues sur le marché de l’estacade de Grenoble… Et puis tiens, on va jouer à une petite devinette… Qu’est-ce que c’est que ces tas de copeaux blancs qu’on voit partout? Les vendeurs piochent dedans à grands coups de pince, comme on se servirait de la choucroute…

Une idée? Non? Et si on s’approche?

Pas facile non plus… Allez, je te le dis : ce sont juste des alevins de hareng… Et visiblement ça doit être très apprécié vu les quantités qu’on trouve sur tout le marché.

On a parlé des sashimi tout à l’heure, mais tu te doutes bien que les sushi ne sont pas loin non plus.

Là où les prix montent vite aussi, c’est sur les fruits et légumes, mais au moins, on peut se consoler en se disant qu’on paye le décorateur…

Faut être une bonne poire pour en acheter 3 à 5 euros… mais on gagne des filets à chignons…

Si Newton avait du payer 2 euros 50 pour une pomme, la science en serait-elle là aujourd’hui? Je pose la question…

Connais-tu un autre pays où tu peux trouver des melons de pâques en Octobre? Et si oui, coûtent-ils aussi 45 euros?

Bon je te rassure, on trouve aussi des produits à des prix normaux! Et toujours le souci de la présentation. Ici, des salades présentées presque comme des bouquets de fleurs! Et de la verdure en veux-tu en voilà.

Non ce ne sont pas des concombres avec de l’eczema, ce sont des gôya, des melons amers.

Un panneau vertical couvert de tomates cerises de toutes sortes… Et on passe au plats cuisinés…

Brochettes à la demande, composition personnelle.

Salades diverses. Et puis pas de jaloux, au rayon des grands classiques connus en France, on a parlé des sashimi, des sushi, mais les maki ont aussi leur place ici, et pas n’importe laquelle, des piles de maki à perte de vue! J’en connais une ou deux qui auraient acheté toute la boutique!

Et enfin, la liste ne serait pas complète sans mon plat préféré (enfin un de mes plats préféré, c’est toujours difficile de faire un vrai classement) le tonkatsu! Du porc pané qu’on déguste avec une sauce brune (assez proche de notre sauce barbecue)… Un vrai régal!

Voilà! Notre petit tour gastronomique se termine ici, j’espère que cela t’a mis en appétit! Moi en tout cas, j’ai faim! A bientôt!

Publicités

10 Réponses

  1. Pascale

    Incroyable ce rayon alimentaire gigantesque !Cela vaut la visite et cela met effectivement en appétit (enfin pour les alevins de hareng je laisserais volontiers à d’autres le soin de tester avant moi et de me dire à quoi cela peut bien ressembler !)
    J’ai beaucoup aimé la visite des îles, sur un rythme assez trépidant apparemment les journées ont été bien remplies et pleines de péripéties ! Merci pour toutes ces découvertes !

    17/10/2010 à 23:03

  2. Niwatori

    Merci de suivre nos aventures! Pour les alevins et après enquête auprès de Sakura, il semblerait que ce soit utilisé pour assaisonner les plats, plus qu’être mangé seul. Tels qu’ils sont présentés ici, ils sont déjà cuits, et on les utilise, je cite « comme du persil ». Ca ne doit donc pas être aussi terrible que ça en a l’air 😀

    Pour les îles effectivement on n’a pas eu beaucoup de temps pour souffler, mais ça en valait largement la peine! 🙂

    18/10/2010 à 01:48

  3. M

    Les alevins sont délicieux. J’adore. Allez hop, il faut absolument goûter. ;o)

    J’ai bien aimé les « pâtisseries » Le Bihan…au début (c’est tout de même très très cher). Mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une boulangerie française. Plutôt une boulangerie d’influence française, non ? Comme 99 % des boulangeries au Japon, les produits sont ‘adaptés’ à la culture locale sous l’étiquette made in France (Qui mange des croissants aux haricots rouges en france ???) et le côté marketing avec les photos du Maître (qui n’y a certainement jamais mis les pieds) affichées un peu partout m’insupportent.

    Il y a une boulangerie-pâtisserie exceptionnelle à ‘Ōsaka-fu Ōsaka-shi Fukushima-ku福島5丁目8−13’ (un p’tit Google Maps pour se situer). Travail très soigné, prix extrêmement raisonnables.

    M.

    18/10/2010 à 04:16

  4. M

    D’ailleurs…je me corrige: m’insupportE serait plus approprié :o)

    18/10/2010 à 04:18

    • Niwatori

      Bonjour! En général je corrige les fautes des commentaires, mais puisque tu l’as fait toi même… 🙂

      Je goûterai les alevins c’est sûr!
      Concernant Le Bihan, évidemment que tout est adapté au public japonais… Les restau asiatiques en France sont adaptés au Français… Et va trouver un Burger au Tofu en France…bref, il s’agit bien d’une boulangerie pâtisserie Française, tenue par des japonais, évidemment… Le Bihan n’a sans doute jamais mis les pieds ici, mais c’est un chef d’entreprise, pas un mitron, idem pour les Robuchon, Vuiton etc… Toujours est-il que le pain qu’on a acheté ici était très très correct et moins cher (je crois) que chez Paul (qui n’a sans doute pas visité non plus toutes ses boutiques lol!

      La boulangerie dont tu parles est un peu loin de chez moi, mais si je passe dans le coin, j’y penserai merci du tuyau!!

      18/10/2010 à 06:43

  5. takenoko

    tres sympa !effectivement tout ca donne faim , je suis sur Kobe et de retour au japon apres quelques annees la premiere chose que j’ai fait c’est de me promener dans le marche souterrain de Sogo a kobe. en ce qui concerne le pain je suis tombee sur la boulangerie Bigot et le pain au levain y est delicieux!

    21/10/2010 à 09:16

    • Niwatori

      Alors d’abord お帰りなさい!! Et puis merci pour la visite sur mes pages!

      Je ne connais pas non plus cette boulangerie, mais je vais me renseigner, en bon mangeur de baguette que je suis 🙂
      Je n’ai pas encore eu le loisir de bien découvrir Kobe, mais c’est dans mes projets à court terme! Finalement, c’est parfois plus facile d’aller visiter des lieux éloignés plutôt que des villes proches comme Kobe!

      Bonne réinstallation ici en tout cas!

      21/10/2010 à 09:28

  6. Impressionnants tous ces étalages !
    Ça m’a donné une idée, je crois que je vais monter un business d’exportation de melons au Japon 🙂

    22/10/2010 à 23:25

  7. Niwatori

    Hahaha oui je crois que y a un filon là!
    J’ai souvent pensé à des pojets du genre. J’avas par exemple l’idée de céer des masques (ceux qu’ils portent quand ils sont malades) avec des motifs, ou de couleur etc… Je comprends toujours pas, connaissant les Japonais, pourquoi ça n’existe pas… Sakura dit que ça ne marcherait pas du tout, et j’imagine que c’est vrai, sinon ça aurait déjà été un gros succès. J’en ais deux ou trois des idées comme ça, mais le melon, ça se tient!!

    Bon on trouve aussi des melons à des prix « raisonnables », ici on est bien dans le haut de gamme, mais ça reste toujours cher (j’essaierai de regarder combien ils coûtent à mon petit supermarché de quartier)

    23/10/2010 à 02:33

  8. kyn

    C’est pas cool !! j’ai pris trop de retard pour tout lire -____-
    Bon avec cet article, on s’en lèche les babines :p

    06/11/2010 à 16:45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s