balades d'un couple franco-japonais…

La Paix déménage.

Bonjour bonjour! Aujourd’hui lundi, nous repartons en visite improvisée! Ce matin il pleut. Quelle déception! Moi qui voulais me balader… Sakura me dit « mais normalement cet après midi, c’est mieux! » Loin d’être satisfait de cette prédiction approximative, je me recouche en bougonnant… Un peu plus tard, malgré le temps maussade, me voilà en quête sur internet d’un endroit sympa à visiter. Je tombe sur un bâtiment à l’architecture particulière, tout en verre… Il semblerait qu’il s’agisse d’une sorte de jardin botanique, un truc immense… et fermé le lundi. D’aucun aurait abandonné ici l’idée de s’y rendre (parce qu’en plus c’est loin), mais sûrement pas moi. En consultant mes amies les photos satellite, je constate que c’est en plein milieu d’un grand parc… Ça ne peut pas être inutile d’aller jeter un œil… J’ai déjà de bons souvenirs de promenades dans des parcs. Ce que je ne savais pas, c’est que cette fois, je partais rencontrer la Paix elle même…

Lorsque je m’engouffre dans le métro, il fait gris et froid. 50 minutes plus tard lorsque j’en sors, il fait grand beau, et je regrette d’avoir mis un pantalon plutôt qu’un short. Je me mets en marche vers ce grand parc dont je découvre le nom à ce moment là : Tsurumi-ryokuchi Koen. Apparemment, il y a eu ici une grande expo en 1990… une exposition florale et mondiale…

Je te fais le topo assez rapidement parce que c’est très compliqué de trouver des info sur cette expo. Et pourtant, quand on est sur place, on a l’impression qu’ici ce sont déroulé les Jeux Olympiques! Et je ne plaisante pas! Le parc est immense, et composé d’une myriade de petits « pavillons » ou petits jardins représentants chaque pays et leur composition florale. Et des pays, à cette expo, il y en avait un sacré paquet! France, Italie, Royaume Uni, Barbade, Seychelles, Iran, Pays-Bas, Chine, Corée, Irlande, Malaisie, Belgique, Israël et j’en passe… j’ai franchement été bluffé, moi qui ne savais pas ce que je venais voir. La plupart des jardins sont à l’abandon bien sûr, mais le parc regorge encore de belles choses, et notamment ce « Peace Garden » qui n’est autre que le « stand » réservé aux Nations Unies.

Ce parc est donc placé sous le signe de la Paix dans le monde, et c’est un vaste programme. Alors promenons nous dans les bois, pendant que le Loup y est pas.

Une grande allée nous accueille et laisse déjà entrevoir que la balade sera agréable…

Les petits canaux à l’entrée du parc sont asséchés par endroit, mais la pluie du matin a laissé des traces de fraîcheur dans lesquelles Maître Chat fait sa ronde.

Le parc n’a pas de sens de visite, ce qui est agréable, mais qui peut aussi s’avérer frustrant. Les nombreux chemins sinueux donnent l’impression de toujours rater un petit coin isolé comme celui-ci.

Et puis voilà qu’on découvre les premier petits jardins. Le premier sur ma route fut le jardin coréen : le plus beau de tous ceux que j’ai vu finalement.

Mais ce n’était là que la porte d’entrée… Alors entrons!

Des tortues nagent paisiblement dans l’eau couleur de jade. Cette eau verte magnifique est omniprésente dans ce parc… à tel point qu’on la croirait presque artificiellement colorée.

En sortant par ce petit sous bois, je tombe sur un autre jardin, celui de l’Irlande. C’est là que j’ai commencé à comprendre qu’ici s’était passé quelque chose d’envergure internationale.

Je ne vais pas te mettre la photo de chaque jardin, d’abord parce qu’il y en avait vraiment trop, mais surtout parce que la plupart étaient, comme je l’ai dit, à l’abandon et sans intérêt (malheureusement, le premier que j’ai croisé et qui m’a amené à ce constat, ce fut le jardin Français…grand moment de solitude patriotique…).

Mais si je ne te montre pas les jardins, ou plutôt ce qu’il en reste, que vais-je bien pouvoir te montrer? C’est ce que tu te demandes pas vrai? Et tu as le droit de t’inquiéter. Nous sommes au cœur d’un parc dédié à la Paix dans le monde, et Mireille Mathieu ayant réservé 1000 colombes pour les 100 000 ans qui viennent, j’avais peur d’être à court de symboles de Paix… C’était sans compter sur la version Japonaise de la colombe : le héron!

Je dis « version japonaise, le héron », mais c’est parce que ça m’arrange bien. En fait, le symbole de la Paix hérité du Japon, c’est la grue et pas le héron, mais on ne va pas chipoter. J’espère d’ailleurs que tu sais pourquoi la grue est devenue un symbole de Paix « grâce » au Japon? Non? Et si je te parle d’origami? De la légende des 1000 grues? Bon, si ça ne te dit rien, je te raconte., mais prépare des mouchoirs…

Une ancienne légende dit qu’une personne qui réalise 1000 origami de grue verra son rêve se réaliser. La petite Sadako Sasaki avait exactement 2 ans et demi lorsqu’une grande explosion se produisit au dessus de sa ville Hiroshima. Elle survécu mais développa une leucémie. 10 ans plus tard, elle décida de mettre à l’épreuve cette légende, et entreprit de plier 1000 grues de papier afin d’être guérie. Elle utilisa tout le papier qu’elle pouvait trouver, jusqu’aux étiquettes des flacons de ses médicaments. Elle est décédée après la 644ème grue et n’a pas pu fêter ses 13 ans. Ses camarades de classe ont alors décidé de terminer ses pliages et ont continué cette activité afin de collecter des fonds pour ériger une statue en l’honneur de Sadako et de tous les enfants victimes de la bombe. Aujourd’hui dans le Parc de la Paix à Hiroshima se trouve une statue de Sadako tenant une grue en or dans ses bras ouverts. Au pied de cette statue, on peut lire :

Ceci est notre cri.

Ceci est notre prière.

Pour construire la paix dans le monde.

Voilà, ça calme. Et maintenant? comment je récupère l’ambiance moi? Nous sommes donc sensés trouver quelques hérons, parent pauvre de la « Grue de la Paix ». Et du héron ici, il y en a tellement que j’ai du me fixer une règle stricte : pas plus de deux hérons par photo! tu as déjà repéré les 2 de l’image plus haut, voyons maintenant si tu peux trouver les 2 de cette image :

Ouais bon ok super facile. Mais il n’y avait pas que des hérons à voir. Ici, au fil de la promenade, on côtoie des étangs de nénuphars, des canards assoupis, et toujours cette eau de jade incroyable.

C’est pas mal du tout pour illustrer la Paix tout ça! Ici, comme tu peux t’en douter, le silence règne, les hérons (celui de la photo d’introduction par exemple) sont à 3 ou 4 mètres de nous, c’est dire si personne ne dérange personne! Mais une des plus belles illustration de cette recherche de paix, je l’ai trouvé par hasard, ou plutôt, c’est elle qui m’a trouvé…

Alors que je sortais de l’enceinte du jardin de la paix, une vieille dame m’interpelle. Je me retourne et m’approche d’elle, sans doute a-t-elle besoin d’aide car pour qu’une vieille dame interpelle un jeune occidental, ça doit être important! La mamie fouille dans son sac en s’approchant de moi, me bafouille un phrase que je ne saisis pas bien, et sors deux bonbons au citron qu’elle me tend avec un grand sourire!! Tout éberlué, je prends les bonbons avec un grand cri de surprise et un grand « merci ». La mamie semble ravie, elle repars aussitôt dans l’autre direction. Les bonbons étaient délicieux, peut-être grâce à un petit goût de fraternité en plus?

La promenade reprend et me mène au bord de l’étang qui borde le Tsurumi-ryokuchi. On peut y voir le pavillon Chinois, lui aussi magnifique.

Je savoure encore mes bonbons lorsque ma route croise un petit papy, lui aussi en plein dans la thématique de la Paix… Se passerait-il quelque chose de métaphysique dans les parages? L’homme est là, assis, clopant, le bras tendu, et une drôle d’agitation rôde autour de sa main… je m’approche et…

Le prochain qui me dit « foutez moi la paix! », je lui colle cette photo sous le nez!

Bon, c’est pas tout ça, mais l’heure tourne, le soleil descend et il va falloir penser à rentrer… Je suis en pleine sérénité, je marche lentement, me délectant du moindre son, du moindre silence, un sourire collé aux lèvres sans aucune raison. Le grand parc qui s’étend maintenant devant moi et dans lequel des familles jouent au baseball ou au badminton, semble baigner dans la lumière, sans contours…

Pleuvait-il vraiment ce matin?? J’essaye de me souvenir de cette matinée qui semble remonter à 10 ans en arrière… aaaah mais oui, il faisait tout gris et je cherchais un truc à voir sur intern… mais!…c’est vrai ça! Il est où ce jardin botanique? en voilà un que j’avais complètement oublié! Pourtant il parait que c’est une des plus grande serre du monde, composée de 5000 vitres et dont l’architecture évoque un nénuphar. Ça vaut peut-être pas quelques hérons, et deux vieux marginaux, mais puisqu’on est là, on va aller voir quand même…

Guidé par la grande tour à côté de la fameuse serre, je trouve facilement mon chemin.

Comme prévu, la fleur de verre (nom officiel : Sakuya Konohana Kan) est fermée le lundi, mais je vais quand même te donner une indication de ce qu’on peut y trouver à l’intérieur…2600 espèces dont certaines très rares comme le pavot bleu d’Himalaya ou le nénuphar Victoria de l’hémisphère sud… tout un programme! N’empêche, le bâtiment est vraiment chouette, et me permet de finir ma promenade du jour de façon complètement ravi. Une journée comme j’aimerais en vivre plus souvent!

Je sais qu’il  y a encore quelques coins que je n’ai pas déniché dans ce parc, aussi je compte bien y revenir. Et puis Sakura n’a jamais visité cet endroit, alors je veux lui faire partager. Ce serait dommage que tous ces pays soient venus ici célébrer la paix, et que je garde cette découverte pour moi seul…

Publicités

8 Réponses

  1. Moi aussi je regrette le short… des photos de toi avec cet accoutrement batifolant dans les étangs… diable, il va me falloir en rêver… faute de mieux. :mrgreen:

    Merci quand même pour la balade. 😉

    05/10/2010 à 15:58

  2. Niwatori

    Mais lol!! Et moi en plein élan poétique sur la Paix dans le monde et dans nos coeurs! Bel esprit! 😀

    05/10/2010 à 16:54

  3. kyn

    mdr ^_^
    En tout cas, un très joli parc …. de belles photos pour illustrer ton article !!

    La prochaine ce sera la serre 😉

    05/10/2010 à 20:22

    • Niwatori

      Merci! Malheureusement je ne crois pas que j’irai dans la serre… Je ne suis pas du tout interessé par la botanique, en tout cas pas assez pour payer une entrée… Mais je suis sur de trouver beaucoup d’autres choses à photographier 🙂

      06/10/2010 à 02:04

  4. très sympa ce jardin. On ressent bien l’ambiance déserte et paisible du lieu, avec uniquement des papys et mamies ^^ Sympa la mamie bonbon au passage.
    C’est souvent comme ça lorsqu’on se ballade en semaine dans des endroits pas trop touristiques.
    Ca m’avait fait pareil au jardin Gyoen à Tokyo (déjà plus connu je pense).
    Au passage j’avais eu le même moment de solitude patriotique en voyant le jardin français qui faisait pâle figure face aux cerisiers fleuris des jardins japonais.

    05/10/2010 à 23:56

    • Niwatori

      Ouais enfin le parc était loin d’être desert! Il y avait beaucoup de promeneurs, joggers, des familles etc… C’est juste qu’on se marchait pas dessus.

      Qu’est-ce qui est souvent comme ça? Le calme ou les distributions de bonbons? 🙂 Le jardin Gyoen ne me dit rien, pas plus qu’à ma chérie… Il faudra que je visite ça à mon prochain séjour dans la capitale…

      06/10/2010 à 02:11

  5. Michoko

    Encore un endroit à visiter à mettre sur ma liste .
    Merci pour cette découverte

    29/03/2012 à 23:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s