balades d'un couple franco-japonais…

Les chroniques du Pequod.

Alors OUI, aujourd’hui, on va parler d’un sujet brûlant, voire tabou à propos du Japon, et NON, on ne va pas en parler de façon polémique, malgré mon opinion personnelle. « Mais de quoi il parle? » te dis-tu? « Et puis c’est quoi cette photo de vaisseau spatial en introduction? » t’étonnes-tu? Pas de science fiction pourtant aujourd’hui, puisque nous allons parler de baleines. Hé oui! Si le Japon continue à s’illustrer pitoyablement par la chasse à la baleine, force est de constater que ce mastodonte marin a ici une importance que seul un pays insulaire et aussi dépendant de la pêche peut comprendre. Je n’ai aucune intention ni envie d’essayer de comprendre ou d’expliquer quoi que ce soit, je veux juste te montrer qu’ici, on croise des baleines à tous les coins de rue, ou presque, jusque dans les endroits les plus inattendus… Et quand on est un enfant comme moi, voir des baleines, c’est toujours cool! Alors si tu es d’accord, bienvenue à bord, c’est moi, Achab, qui tient la barre.

Nous sommes de retour à Tokyo, le jour de mon arrivée là-bas. Je t’avais dit ici que l’exposition sur les mammifères marins et autres dinosaures qu’on avait visité, ferait l’objet d’un autre article. Hé bien nous y voilà! Et tu verras que la conception japonaise d’une exposition au Museum d’Histoire Naturelle peut s’avérer assez éloignée de la nôtre. Quoi qu’il en soit, ici, tu vas pouvoir te mesurer à des squelettes de baleine bleue, la plus grande de son espèce, et franchement, c’est classe!

Pas évident de prendre des photos, tellement la salle est remplie de baleines. La plus grosse est au sol, mais on en trouve des « volantes » (et tu verras plus loin que ce n’est pas bizarre). Petite devinette en passant, sais-tu comment on dit « baleine » en Japonais? « くじら » (鯨) Kuzilla… ça ne te rappelle pas un autre truc Japonais? En tout cas, je n’avais jamais observé ce genre de chose, et même si je préfèrerais les voir nager dans le Saint Laurent, je suis tout de même impressionné et ravi, comme si j’avais 7 ans.

Des gosses de 7 ans et moins, il y en a partout ici, comme tu peux t’en douter. Et c’est là que la conception Japonaise de l’exposition va, me semble-t-il, légèrement dévier de la nôtre. Ici, on fait une exposition pour informer, pour apprendre, et on n’a pas peur de montrer les choses. Ainsi chaque marmot qui défile avec nous aura la joie de découvrir :

Des cadavres de specimens tout droit sortis des films de James Cameron.

Des foetus de diverses espèces..

Un cerveau? Pourquoi pas? Mais seulement si on l’accompagne de…

…Poumons bien sûr! Mais il y a mieux pour passionner les enfants :

La tête de dauphin en coupe!

On ne se rend pas bien compte sur la photo, mais j’ai pris ça à hauteur d’homme. La jeune fille sur la photo qui écoute les explications dans son casque n’avait pas plus de 12 ans. C’est bête, mais ça m’a vraiment surpris… Il ne me semble pas que chez nous, les expositions soient si… détaillées, ou alors à l’aide de schémas. Quoi qu’il en soit, ici, le rapport à la réalité des choses est plus direct. Il serait interessant de savoir dans quelles proportions cela peut être dû au fait qu’ici on parle de la mer. On sait bien que le rapport à celle ci dans la culture du Japon est complètement différent du nôtre. Mais cela peut aussi venir du rapport au corps et de sa représentation, là aussi diamétralement opposé au nôtre, et qui peut s’étudier sous de nombreux angles, socio-culturels, théologiques ou artistiques. Bref, je t’encouage à t’y interesser, mais n’entrerai pas dans l’analyse ici.

Plutôt que les théories compliquées, faisons une escale rapide dans le Jurassique. Délaissons un instant le Pequod de Melville (ah oui, si toutes mes allusions depuis le début de l’article t’ont laissé perplexe, j’éspère que tu as eu la curiosité de chercher ce qu’est le Pequod, sinon tout mon petit effet tombe à l’eau, c’est le cas de le dire…) au profit de Michael Crichton et de son Parc.

Super impressionnant mine de rien… Et en sortant de là, nous retrouvons notre sujet du jour : l’omniprésence de la baleine en plastique taille réelle.

Si c’est plutôt compréhensible ici, pour cette exposition exceptionnelle etc, tu vas voir qu’à plusieurs centaines de kilomètres de là, à Osaka, on aime aussi la bête.

Bienvenue à HEP Five. Nous sommes au centre du centre ville, au coeur d’Osaka, à Umeda, et ce centre commercial est particulièrement réputé. C’est le point de rendez-vous obligatoire (comme la Fnac à Grenoble, la Place de Jaude à Clermont Ferrand, Bellecour à Lyon ou la Comédie à Montpellier). Ici, on se croirait à un concours de la tenue la plus « fashion », des jambes féminines les plus longues, des shorts les plus courts, des chapeaux les plus originaux et des lunettes de soleil les plus ridicules et inutiles à cette heure… Un centre commercial dont les 10 niveaux sont dévoués corps et âme à la mode. Tu n’es pas sans avoir remarqué que ce bâtiment est tout simplement coiffé d’une grande roue. Après tout, c’est quand même plus chic qu’une cheminé à la con…

A l’intérieur, l’architecture entièrement dédiée à la tuyauterie et aux structures métaliques blanches sur fond rouge, déploie des parfums de design et de modernité très en vogue et parfaitement en adéquation avec le lieu, et ce, du sol au plafond, traversé par une passerelle tubulaire du plus bel effet. L’occasion pour moi, qui raffole des structures métaliques, de faire quelques clichés…

Et là, si tout va bien, et si tu ne connais pas HEP Five, tu commences à te dire « ouais OK mais c’est quoi le rapport? »

Et le rapport, c’est ça :

Bein quoi? Ca t’étonnes un cachalot rouge et son petit, taille réelle, au milieu d’un centre commercial? Je vois pas pourquoi… après tout, on est au Japon non?

Publicités

5 Réponses

  1. N

    Le même artiste a dû signer la bête hors l’aquarium d’Okinawa. Comme quoi !

    04/10/2010 à 01:15

    • Niwatori

      Je n’arrive pas à mettre la main sur le nom de celui qui a fait le cachalot de HEP Five, pas plus que sur celui (ou ceux qui ont fait les autres) et ça ne m’étonnerait pas que ce soit le même bien sûr, mais j’aimerais bien savoir ce qu’il a fait d’autre…

      Si par hasard vous trouvez cette info… je suis preneur!

      04/10/2010 à 02:53

  2. Les photos sont magnifiques !
    La vie a l’air passionnantes vue de ton blog !
    Bises

    04/10/2010 à 13:51

    • Niwatori

      Salut toi!! Ca fait longtemps! Bah écoute, la vie est passionante vue d’ici aussi 🙂 J’imagine que la tienne n’a pas gand chose à m’envier avec l’arrivée du 2ème! J’espère que tout se passe bien pour ta petite smala! Plein de bises!

      04/10/2010 à 15:12

  3. kyn

    Sympathique tout ça ^___^
    Doit être agréable comme visite 🙂

    05/10/2010 à 20:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s