balades d'un couple franco-japonais…

L’aidant de la mère.

Allez, comme promis, nous sommes retourné au Kaiyukan, l’aquarium d’Osaka, un des plus grands au monde. L’article que je lui avait consacré l’an dernier a d’ailleurs été modifié, mes photos de l’époque n’étant pas franchement dignes d’intérêt, il reste consultable pour la partie sur le zoo de Tennoji. Muni d’un meilleur appareil, je suis donc redescendu au fond des eaux pour te ramener quelques images un peu plus agréables à regarder. Bienvenue au Kaiyukan, demeure des étoiles de mer, des squales de toute sortes, des méduses et bien sûr, des deux requins-baleine et de leur amie la raie manta… Ici, on va observer le monde marin, mais aussi le monde humain. Des enfants qui s’endorment tranquillement, à ceux qui se blottissent contre leurs parents pour en apprendre davantage, en passant par les jeunes mariés, l’étude de la faune est aussi intéressante des deux côtés des vitres…

On est parti pour la visite. Aujourd’hui c’est dimanche, et ça se voit. Il y a beaucoup de monde, beaucoup de familles, beaucoup plus que lors de notre dernière venue, et franchement, il est difficile de s’approcher. Mais petit à petit, en descendant les étages la foule devient moins dense. Ah oui, si tu n’as pas lu mon premier article, je rappelle que le Kaiyukan est constitué, grosso modo, d’un immense bac central (5400 mètres cube d’eau) autour duquel on descend sur 4 étages. Sur les extérieurs du couloir, d’autres bacs accueillent les dauphins, les loutres de mer, les phoques etc… Ce qui est très bien fait, puisque cela nous permet d’observer les animaux sous différents angles. Ceci étant rappelé, continuons la visite.

Voilà donc l’entrée qui fait toujours sont petit effet : le tunnel d’eau. Bon là évidemment avec la foule, c’est moins sympa que quand il n’y a personne, mais au moins la photo est plus nette. On apperçoit déjà les premiers squales, légèrement plus petits que les deux stars de cet aquarium, que nous allons bientôt rencontrer…

Pas toujours évident de prendre des photos des animaux qui nagent vite… Je t’annonce tout de suite que les dauphins seront encore les grands absents de cet article, ainsi que les phoques et tout ce qui a une tendance à se prendre pour une torpille… Mais pour te consoler, je t’offre un superbe portrait de murène…

Mais j’ai essayé de prendre des clichés des torpilles. Face à l’échec, j’ai finalement décidé de prendre des photos de l’aquarium en lui même, te permettant ainsi d’avoir un aperçu des bacs, transformés le temps d’une visite en écrans de cinéma en verre.

De là, j’ai trouvé intéressant de prendre en photo le public plutôt que les animaux. Mais pas évident de prendre les Japonais en photo! Dès qu’on braque l’appareil, si ils vous voient, ils s’écartent, mus à la fois par la gêne d’être photographiés, et la politesse qui leur impose de laisser la place. Comme je l’ai dit, de nombreuses familles sont là et les enfants se régalent à découvrir ces animaux rarement approchables, et partagent la visite avec leurs parents, qui les aident à mieux comprendre ce qu’ils découvrent… J’ai quand même réussi à voler quelques instants de complicités…

Ce qui est formidable ici, comme dans beaucoup d’endroits au Japon, c’est que malgré la foule, le brouhaha reste très relatif. L’aquarium diffuse des musiques douces pour plonger davantage le client dans le monde marin, et quelques petits aménagement sont fait pour s’installer et contempler les « écrans géants ». Il n’est donc pas incongru, ici, de trouver un bébé copieusement endormi au milieu des visiteurs.

Tout ça c’est bien mignon, mais moi je suis venu pour une seule chose : revoir Kai-kun et Dai-kun (c’est vraiment leurs noms), les deux requins-baleines! Franchement frustré de ne pas avoir pu en tirer de bonnes images l’an dernier, je te préviens tout de suite que tu vas avoir droit à un petit paquet de photos…

Si tu as lu la page wiki en lien juste avant, tu sais maintenant que le requin-baleine peut atteindre les 20 mètres,même si, en général, on en trouve aux alentour des 5 mètres. C’est le cas de nos deux amis du Kaiyukan, mesurant tous deux un peu moins de 5 mètres… de quoi faire de jolis steak de thon quand même!

Approchons nous un peu, de toute façon ils ne mordent pas, ils n’ont même pas de dents!

Bon, je veux pas faire de jaloux dans la grande famille des requins, largement représentée au Kaiyukan, alors voilà quelques clichés de requins marteaux et autres dents de la mer au repos…

Tiens, une spéciale camouflage… retrouveras-tu le requin dans l’image qui suit?

Les requins, c’est bien, mais l’aquarium va nous révéler quelques espèces surprenantes, comme ce marsouin de Cuvier (celui qui ressemble au bélouga), en voie d’extinction. Impossible à shooter avec un matériel si basique que le mien, mais je ne résiste pas à l’envie de mettre la photo la moins pourrie que j’ai prise. (ÉDITION : j’ai, depuis, réussi à obtenir une ou deux belles photos de cette espèce, à découvrir à l’aquarium de Toba.)

On pourra aussi voir un spécimen (mort celui ci) de requin-lutin, espèce rare dont l’étude est toujours en cours (j’avais vu un super reportage dessus d’ailleurs…)

Mais aussi les fameuses araignées de mer géantes…

Quand on se balade dans cet aquarium, on n’est plus vraiment au japon. Bien entendu, tout le monde ici est Japonais, mais on est dans un monde parallèle…sous l’eau… Et puis tout à coup, aussi violemment qu’une gifle, on se fait rattraper par la réalité…

Nous sommes en contemplation devant un poisson lorsqu’un bruit de cloche se fait entendre. Une femme sonne une cloche de façon vigoureuse, accompagnée par deux autre dames qui, elles, frappent dans leurs mains.. Que peut-il bien se passer? Tout le monde s’écarte, comme la mer rouge devant Moïse, quand tout à coup, au bout du couloir, apparait devant nos yeux incrédules, un couple de mariés! Désolé pour les photos, mais le mélange entre mon choc psychologique, le manque de lumière et les gens qui s’écartent ne m’a permis de prendre que 2 clichés très…fantomatiques, finalement assez en adéquation avec ma façon de vivre l’évènement…

Non mais franchement… Voilà encore une situation qui me fait soulever ma question fétiche : « mais pour quoi faire??? » On découvrira en sortant un pêle-mêle de photos de mariages dans l’aquarium, illustrant parfaitement le fait que parfois, les Japonais ont vraiment des idées…Japonaises!

Bref, revenons à nos poissons, car l’Impératrice des lieux n’a pas encore été mitraillée. La raie manta, la magnifique, coiffée pour l’occasion (de notre venue ou du mariage??) d’un chapeau en forme de poisson pilote.

Vraiment je ne m’en lasse pas! Mais toutes les bonnes choses ont une fin (sauf le saucisson qui en a deux), et il faut bientôt regagner le monde terrestre. Heureusement, la visite se termine toujours en douceur, avec les fascinantes méduses. De toutes sortes, tailles et couleurs, elles vont nous guider vers la sortie. L’occasion pour moi de prendre quelques dernières images, et pour d’autres, de partager un dernier instant avec maman. L’aquarium ne devient plus alors qu’un outil de communication et de partage au sein de la famille…

Publicités

5 Réponses

  1. excellent article qui fait vraiment bien ressentir l’ambiance du lieu. C’est bête mais moi je n’avais tout simplement pas pensé à prendre de photos des gens, et ça rend vraiment bien. Contrairement à ce que tu dis, je trouve que ça apporte un plus (dans la photo de tunnel). C’est d’ailleurs souvent un de mes problèmes avec la photo, j’ai du mal à photographier les gens, ça me gène. Faut dire qu’avec un appareil compact ça fait un peu bizarre de photographier des gens, mais avec un réflex ça passe mieux je trouve. Ça tombe bien je m’en suis acheté un le mois dernier 🙂

    Sinon j’ai eu aussi beaucoup de mal à prendre dauphins, otaries… bref tout ce qui nageait un peu rapidement.

    Par contre je suis déçu pour les requins baleines, je croyais qu’il faisaient 14 mètres…

    27/09/2010 à 21:14

    • Niwatori

      Merci!! Bah tu sais, l’an dernier j’avais pas une photo du public non plus… pourtant c’est souvent ce qui m’interesse (sans aller dans le portrait parceque moi aussi ça me gêne un peu…et puis contrairement à toi, je trouve qu’avec un reflexe pointé sur le nez, on doit se sentir encore plus « aggressé »…) Et là, ça m’est venu comme une « révélation » alors que c’est ce que je fait d’habitude…comme quoi le lieu façonne vraiment notre façon de le représenter…

      Kai-kun et Dai-kun font recpectivement 4,7 m et 4,96 m… moi aussi ça m’a déçu, mais ça reste de la belle bête.

      28/09/2010 à 01:52

  2. Ha ha. Je le connais cet aquarium.
    Cette photo a été prise là-bas : http://www.color-lounge.com/blog/galeries/color-blue/17.jpg
    😉

    28/09/2010 à 09:09

    • Niwatori

      Superbe photo, elle pourrait presque détrôner tes poissons rouges pris en Chine! 🙂
      J’ai pas pris le temps de faire des réglages minutieux pour éviter les flous de bougé, même si les méduses ne sont pas des « torpilles », avec le peu de lumière à cet endroit, ça aurait mérité mieux… Mais la foule me pressait poliment (évidemment) et Sakura commençait aussi à trouver mes multiples clichés un tantinet ennuyeux ^^ Tant pis, faudra que j’y retourne une 3ème fois! 😀

      28/09/2010 à 12:32

  3. Michoko

    Très belle photos , j’ai appris une chose sur les requins baleines .

    Je me coucherais moins bête ce soir …

    29/03/2012 à 23:28

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s