balades d'un couple franco-japonais…

Excipit.

Bonjour bonjour! Aujourd’hui je me suis enfin réveillé à côté de Sakura, dans le Kansai, à Osaka. Finalement, ces 3 semaines à Tokyo seront passées assez vite, bien occupés que nous étions à bûcher nos cours et fêter nos rencontres… Cette formation intensive au DEF (en tout cas la partie en présentielle), m’a permis non seulement d’apprendre énomément, mais aussi de rencontrer des gens extraordinaires qui m’ont conforté (s’il en était encore besoin) dans mes choix de vie et mes projets. Je suis entré comme un ver-à-soie à l’Institut Franco-Japonais de Tokyo, j’ai déjà l’impression d’en sortir comme un papillon. Il n’y a plus qu’à s’envoler… Bref! Comme tu l’as remarqué si tu lis mes pages, je ne me suis pas privé de quelques visites dans la capitale, et aujourd’hui, je vais clore cette parenthèse Tokyoïte par une petite promenade dans le quartier d’Asakusa, à la rencontre du plus vieux temple de Tokyo : Sensô-Ji.

Petite mise en situation. Nous sommes aux abords d’Asakusa, vieux quartier de la capitale qui conserve tout son charme d’antan. Sur les berges de Sumidagawa, ce que tout le monde vient voir, c’est : la galerie marchande qui mène au plus vieux temple de Tokyo, le temple lui même et les ruelles aux très nombreuses échopes typiques dont les rideaux de fer sont décorés. Je te propose donc de faire comme tout le monde… Y a pas d’raisons!

Voici Raijin et Fujin, les deux gardiens de la Kaminarimon (la porte du Tonnerre), et ça tombe bien, le temps est à l’orage. Ils nous ouvrent le passage vers la fameuse galerie marchande, deserte à cette heure.

Ici c’est calme, deux chats se courent après, trois enfants jouent seuls, un homme ou deux promène son chien… c’est tout.

Et puis nous voilà à la porte du Sensô-Ji. Le temple est dédié à Kannon, divinité que l’on avait rencontré au Taiyuji, et il est célèbre pour son âge, sa porte à la lanterne immense, et sa pagode à 5 étages. Promenade après la fermeture…

Et comme d’habitude, j’entre dans le détail…

Et puis impossible de ne pas regarder la majestueuse pagode sous tous les angles…

Un rapide petit tour dans le jardin qui jouxte le temple, et direction le vieux quartier où, à défaut de magasins ouverts, nous auront droit à la version fermée et décorée.

Là encore, tout est très calme, il n’y a personne et j’ai l’impression de déambuler dans un décors de cinéma inspiré du Japon ancien. C’est agréable d’être le seul touriste, on se prend un peu pour un pionier, alors le temps d’une petite marche, le Japon est à moi, rien qu’à moi.

Et voilà, c’était ma dernière promenade à Tokyo, la prochaine fois que je viendrai, ce sera pour mon examen sur table dans le cadre de ma formaion DEF, mais ce soir, l’heure est aux au-revoir et aux merci aux formateurs, aux collègues, aux nouveaux amis, et autour d’un dernier verre, en attendant que le Shinkansen me ramène dans mon Osaka chérie, je profite de mes derniers instants à Kagurazaka…

Publicités

2 Réponses

  1. Arf… Asakusa de nuit… en 9 ans (et +) je ne l’ai jamais fait et quand je vois tes photos, je me dis que c’est une super put*** d’idée trop fort!
    J’en suis jaloux ! Damned ! 😉

    18/09/2010 à 13:15

  2. Niwatori

    Bein voilà! avant ton 23ème déménagement, tu as une nouvelle tâche a réaliser… Objectif de l’unité : voir autre chose que l’étron d’or.

    La vache, je sens que cette formation DEF va laisser des traces…

    18/09/2010 à 16:24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s