balades d'un couple franco-japonais…

Love, etc.

Aujourd’hui, un article un peu…comment dire… le cul entre deux chaises. Tu auras peut-être remarqué que sur certains sites de récits de voyages, les articles sont organisés en « journées », ou en thèmes etc. Ici je ne sais jamais comment faire, alors en général je montre mes photos du jour. Cela fonctionnait très bien tant que ma journée était « touristique » et donc centrée sur un sujet. Mais ces temps-ci, mes moments de temps libre sont très éparses, je me retrouve donc avec des photos de nuit, de jour, et dans des lieux qui n’ont rien à voir avec la choucroute. J’ai réussi à feinter à coup de « Electric Light Orchestra » et autres titres passe-partout (j’accorde beaucoup d’importance à mes titres…) mais aujourd’hui j’ai du mal. Voici donc mes promenades d’hier soir et de ce matin, toujours en mode « laisse-tes-pieds-marcher-devant ». L’amour du Japon et du temps passé ici…

Tout le monde me l’a dit : « va à Odaiba! », tous les blogs de voyageurs au Japon en parlent, bref il semblerait que Odaiba soit THE PLACE TO BE. Si tu ne situes pas, Odaiba est une île artificielle constituée d’un immense centre commercial (pour simplifier) et d’une baie que l’on gagne par un immense pont au nom poétique de « Rainbow Bridge ». Le soir, des tas de bateaux colorés et chatoyants mouillent dans la baie et chatoient à coeur-joie. Les couples d’amoureux transis contemplent les lumières et, effectivement, c’est très beau. On y vient par un monorail automatique du plus bel effet etc… Le problème, c’est qu’ici, il y a UNE chose à voir : la baie. Globalement, quand on a fait 50 photos, on a photographié 50 fois la même chose, et quand en plus sa chérie n’est pas là, le plaisir est moindre. Voyons donc ce qu’on peut tirer de ce lieu somme toute agréable et chatoyant, une fois la vue sur le Rainbow Bridge amortie.

D‘abord on peut s’intéresser aux lumières présentes sur l’île. Restaurants, hôtels de luxe, salles de jeu etc…le choix ne manque pas. Malheureusement, je n’ai pas souhaité visiter ces lieux de fond en comble, il y avait beaucoup de monde et l’air marin aux parfums d’iode et de sable m’appelait trop fort.

Puisque tout le monde regarde vers le pont (à notre droite ici), voyons ce qu’il y a à l’opposé (à notre gauche donc). Pas mal aussi. Moins illuminé mais tout aussi joli àmon goût.

Comme je l’ai déjà dit (plusieur fois), je ne décide jamais vraiment à l’avance de là où je vais aller. Du coup, j’ai toujours mon appareil avec moi, mais je n’utilise pas de pied. Aussi, lecteur, je te prie de bien vouloir excuser les flous intempestifs qui caractérisent beaucoup de mes photos, et particulièrement celles d’aujourd’hui. Ceci étant dit, voilà quelques-uns des bateaux qui chatoient (oui j’adore ce verbe) devant les yeux des petits couples assis sur la plage.

Et voilà une partie de ce qu’on peut voir derrière nous, le coeur d’Odaiba, ses commerces, ses restaurants etc, là où nous n’irons pas aujourd’hui, désolé. Au contraire, je te propose d’aller derrière tout ça, de s’enfoncer sur l’île, via une passerelle aux allures de couloir de vaisseau spacial directement sorti de 2001 l’Odysée de l’Espace.

Ici il y a une Grande Roue (étonnant non? On va finir par croire que les japonais adorent les Grandes Roues..) aux illuminations qui raccordent parfaitement au nom du Rainbox Bridge.

Et toujours des buildings aux architectures surprenantes…

Voilà en gros (en très gros) ce qu’on peut voir à Odaiba, qui est un endroit sympa à découvrir, sans pour autant être très représentatif du Japon. Rentrons donc à la maison pour ce soir. Des lampions sont en installation depuis plusieurs jours dans tout le quartier de Kagurazaka, et ce matin, en passant devant le petit temple déjà photographié, j’ai vu des préparations qui me font penser que ce soir, peut-être, les lampions seront enfin allumés…

Bien joué! l’occasion de quelques clichés bonus…

Voilà pour la partie nocturne de cet article. Passons maintenant au programme de ce matin. Je prends le train (le premier qui arrive) et je descend à la station qui m’inspire… Je suis dans la direction de Shinjuku et, tout à coup, j’apperçois un building sympa. En fait, je fais une série de photos de buildings en forte contre plongée, que je me réserve pour plus tard. Je décide donc d’ajouter celui-là à ma collection Mais en attendant, le voici sans contre plongée.

Là où ce mode de « visite » pêche un peu, c’est que je n’ai aucune idée de ce qu’est ce building… Mais puisque je n’y attache aucune importance, tout va bien. Je ne compte pas rédiger un guide touristique, au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, par contre, si tu veux un blog qui détaille parfaitement et informe très bien, je te (re)conseille Unagi desu… Bref! Mes pieds me mènent donc jusqu’au coeur de Shinjuku, et je me retrouve au pied de la Mairie de Tokyo, célèbre pour ses observatoires gratuits du haut de ses deux tours (45ème étage). Puisque je n’ai rien à faire jusqu’à midi, je monte avec les groupes de chinois armés jusqu’aux dents de leurs appareils dernier cris. Voici ce que j’y ai vu.

Redescendons sur terre. Loin des quartiers d’affaires, des buildings vertigineux (mais pas « loin » au sens géographique), j’ai trouvé de quoi prouver, s’il en est encore besoin, que quand on dit : « au Japon, il y a des toilettes publiques partout, vraiment partout », ce n’est pas une façon de parler. Même dans les ruelles qu’on n’emprunterait pas en France, de peur de tomber sur un trafiquant d’organes, tout ce qu’on risque au Japon, c’est de croiser un mec qui remonte sa braguette.

Et puis, en marchant, comme ça, bêtement, je pensais tranquillement (comme des millards de fois par jour) : « mais qu’est-ce que j’aime le Japon! », et PAF! Sans prévenir, je me retrouve nez à nez avec la fameuse sculpture de Robert Indiana. On la retouve à New York, à Philadelphie, à Taipei… Mais si! Tu sais bien…le fameux « LOVE ».

Voilà de quoi terminer mes pérégrinations sur une représentation artistique de ce que je ressens tous les jours ici. En route pour la dernière semaine à Tokyo, puis, enfin retour à Osaka, dans les bras de Sakura, là où cette sculpture prendra enfin toute sa dimension…

Publicités

10 Réponses

  1. J’aime bien ta série n&b des immeubles. ^^

    13/09/2010 à 14:44

    • Niwatori

      Merci Sensei! Malheureusement, par manque d’équipement sur l’ordi sur lequel je travaille en ce moment, je n’ai pas pu les traiter aussi bien que je l’aurais voulu (par exemple pour les reflets intempestifs..)

      15/09/2010 à 11:49

  2. Val

    De fil en aiguille, du site d’Elinas au tien Plein de talents en 1 seul site, poète plein d’humour, photographe d’ambiances…
    Merci pour la très belle découverte !-) et les re-découvertes de quartiers chers à mon coeur.

    14/09/2010 à 09:44

    • Niwatori

      Merci beaucoup! Aucune comparaison possible entre les photos d’Elinas et les miennes, mais comme je l’explique largement, j’essaye surtout de témoigner d’un quotidien. Ravi que les « visites » soient agréables! 🙂

      15/09/2010 à 11:50

  3. Blackmore

    Salut!
    J’ai découvert ton blog la semaine dernière… et je dois avouer que je l’adore. Je suis pas du genre à laisser des posts mais là je te tire mon chapeau…
    Je reconnais bien là ma façon d’aborder le Japon lors de mon précédent voyage, alors je tripe bien !

    Je suis particulièrement scotché par ta photo « ruelle des voleurs d’organes!!! » : artistiquement parlant, elle me touche beaucoup, vraiment.

    Merci et bon courage pour la suite des évènements…

    08/11/2010 à 16:30

    • Salut et bienvenue! Merci beaucoup pour tous ces compliments! J’essaye de rendre la photo amateur un minimum attrayante, merci de me prouver que j’y parviens un peu!

      09/11/2010 à 00:17

      • Blackmore

        Non sérieux c’est du bon travail.
        Désolé d’insister, mais m’autorises-tu à imprimer cette photo en version papier pour que je l’encadre chez moi ?
        Et si oui, as-tu une version de meilleure qualité de la dite photo ? (sinon celle du site est déjà correcte)

        Merci d’avance !

        09/11/2010 à 11:00

  4. Fais toi plaisir! Mais je n’ai pas de meilleure version. Elle a un peu de bruit, mais puisqu’elle est en 2592 x 3872, ça devrait aller (j’ai imprimé une de mes photos en 3m par 1m80 et c’était franchement correct). Tu peux même la retoucher ou l’améliorer à ta guise. Tant que tu ne montes pas un business avec mes photos, tu peux en tapisser ta maison, ça me fait plaisir!

    09/11/2010 à 11:23

  5. Blackmore

    OK cool merci !

    (et merde moi qui pensais pouvoir monter un commerce ^^)

    Je ne sais pas si tu connais l’excellent site d’un de tes compatriote expatrié à Tokyo : David Michaud. C’est un photographe pro qui propose des safaris photo autour de la capitale (j’y ai participé pendant les derniers sakura c’était vraiment énorme!!!).
    Son site c’est « japon.fr » (tout simplement).
    Simple conseil entre amateurs de culture jap’…
    En plus David est vraiment quelqu’un de très cool, qui aborde le pays un peu comme toi (à mon goût).

    As-tu pensé à monter toi aussi des safari ou visites guidés autour de ton coin ? J’en connais que ça tenterait (dont moi lors de mon prochain séjour cet été ;p )…

    09/11/2010 à 15:44

    • Haha oui je connais le travail de David Michaud.
      Je n’ai jamais pensé faire la même chose non. Mes projets sont très différents, mais qui sait, un jour peut-être? Et je suis sûr que tu trouveras beaucoup d’options possibles pour tes prochaines visites, y compris ici dans le Kansai! 🙂

      10/11/2010 à 02:33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s