balades d'un couple franco-japonais…

Electric Light Orchestra

Si tu aimes la musique, tu auras peut-être reconnu le nom du groupe de rock mené par Jeff Lynne dans les années 70. Si tu n’es pas mélomane pour un sou mais que tu fais partie des fanatiques de dramas japonais, tu connaitras peut-être l’opening de Densha Otoko, interprété par ce même groupe. Enfin, si tu n’es ni mélomane, ni otaku du drama, tu auras sans doute compris que cet article va être consacré à quelques portraits d’une fée que tout le monde connait, une fée qui accompagne nos nuit, une fée dont le premier portrait avéré fût une grande fresque de Raoul Duffy : la Fée Electricité. Voici donc quelques images, aux qualités inégales glannées au cours de mes sorties nocturnes. Du Tokyo Dome aux néons des petites rues anonymes, en passant par les couloirs des izakaya de Shibuya, la Fée Eléctricité nous montre ses différents visages…

Nous revoici au Tokyo Dome. Les différentes attractions qui s’étalent autour de ce stade gigantesque sont bien sûr illuminées. Ce soir là, il y avait un vent à décorner les boeufs, un typhon s’est approché le lendemain… pas bien envie de monter sur la grande roue pour observer les lumières de la ville. Continuons plutôt notre promenade au sol…

La terrasse d’un café deserté a déployé ses voiles comme pour profiter des bourrasques afin de s’échapper vers d’autres horizons.

Les manèges à sensations version juniors ne sont pas en reste question illumination. Les couleurs varient, offrant ainsi du mouvement à cette attraction bien immobile à cette heure.

Impossible de prendre une photo nette par ce vent de plus en plus en colère. Pas de pied pour m’aider, tant pis, la photo sera floue, mais au moins, j’aurais essayé.

Les taxis attendent…les clients n’arrivent pas… La Fée Eléctricité semble être en représentation pour une salle vide.

Heureusement, même à l’autre bout du monde, on peut retrouver ses valeurs. En bon Grenoblois, c’est la chartreuse qui m’accompagne lors de cette soirée dans un petit bar de mon quartier. La serveuse est amusée de savoir que cette boisson vient de chez moi, elle dit qu’elle adore ça, et m’articule quelques mots en Français. « Bonjour », « Je t’aime »… je la félicite, puis elle marque une pause et se demande à voix haute si par hasard « je t’aime » ne voulait pas dire « je t’aime ». Je confirme, elle pousse un cri et s’excuse platement en riant.

Puisqu’on en est à boire des verres, je t’emmène, toujours dans les pas de la Fée Eléctricité, dans un izakaya de Shibuya. Les soirs de semaines, je mange très souvent avec une de mes collègue qui vit au Japon depuis longtemps. Ce soir là, nous choisissons un izakaya à Shibuya qui nous semble fort attractif pour ses prix. Nous montons dans l’ascenceur qui nous y emmène, mais les deux jeunes filles déjà dans l’ascenceur s’arrêtent à un étage avant le nôtre. Lorsque les porte s’ouvrent, l’accueil de l’izakaya de cet étage nous plait, et nous décidons sur un coup de tête d’entrer ici. Tout en couloirs et laque noire, l’établissement mélange parfaitement le design, le Japon, la mode et la tradition… Sols éléctriques ou telluriques, salles individuelles ornées de calligraphies et de reflets dans la laque noire, ici les prix sont plus élevés que là où nous voulions nous rendre, mais nous ne regretterons pas une seconde.

Voilà nous pouvons rentrer, et regagner des quartiers plus confidentiels… Mais là encore, la Fée Eléctricité, bien que plus discrète, nous accompagne. Et parfois, un néon, parfois une veilleuse, parfois à travers des fenêtres, elle nous montre qu’elle est là, et comme un papillon, elle nous attire et nous rassure.

Publicités

2 Réponses

  1. la fée électricité fait vraiment des merveilles au Japon, mais je me demande où elle trouve son énergie.
    Après vérification il semblerait que le Japon soit le 3e pays producteur d’électricité nucléaire au monde derrière…la France 🙂
    Sinon j’aime beaucoup Electric Light Orchestra.

    ps: tu n’aurais pas un twitter associé au site par hasard qui m’aurait échappé? Moi je m’en sers depuis quelques temps et je trouve ça assez sympa, ya une petite communauté liée au Japon, et puis ça permet de tenir informé de la parution d’un nouvel article.

    12/09/2010 à 10:40

  2. Niwatori

    Non je n’en ai pas, et pour tout dire, je n’ai pas le temps de m’y pencher…mais pour recevoir une alerte par mail, tu peux t’inscrire en un clic (en bas de la colonne de droite) tes infos ne sont jamais divulguées.

    Je verrai plus tard pour un éventuel twitter… En tout cas, merci de l’info concernant le rang du Japon à ce niveau là! 🙂

    12/09/2010 à 10:47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s