balades d'un couple franco-japonais…

Chat grain

Quel calme ces temps-ci! La période qui me sépare de mon départ au Japon semble un éternité…et pour la combler, je n’ai rien…ou presque.

Et puis je commence à être sérieusement inquiet pour mon chat. Si tu ne le connais pas, en voici une rapide description : c’est une peluche…très calme, extrêmement câlin, toujours à la recherche de la caresse. Pas très excité, il lui arrive de jouer pendant 30 minutes, jamais plus longtemps. C’est un chat magnifique que j’ai recueilli et qui n’a jamais montré un seul signe d’agressivité, malgré les différents soins que j’ai eu à lui prodiguer (pommade dans les yeux etc) Sa sérénité, sa présence permanente dans mon champs de vision, l’apaisement qu’il procure lorsqu’il ronronne…Il s’appelle Fuji et ça lui va bien. Seulement voilà… depuis quelques temps, il semble malade, et chaque jour ça se dégrade…

Voilà typiquement ce qu’il se passe si je m’affale dans le canapé…Fuji viens se coller à moi. Mais cela a commencé à sérieusement se raréfier quand j’ai rencontré Sakura. Et oui un mâle au nom nippon qui rencontre une japonaise amoureuse des animaux …la Love Story était inévitable…

Et puis il y a un mois environ, Fuji à commencé à montrer une anomalie dans l’œil… pas facile à voir tout de suite, mais un œil réfléchissait la lumière en permanence…donc en gros, un de ses yeux brillait presque systématiquement…

avec Sayaka

Un peu comme sur cette photo avec Sayaka… Après renseignement sur internet, je fais venir un vétérinaire qui lui prescrit du Fradexam et me dit « Ça peut être rien, ou plus sérieux…pour l’instant mettez lui ces gouttes 3 a 4 fois par jour pendant 15 jours, ensuite on verra… »

Ce que je fit… si l’oeil a lentement commencé à moins réfléchir la lumière, il s’est aussi assombri et reste un peu plus fermé que l’autre…pas de panique me dis-je, ça va passer… Là dessus, Sakura part au Japon.

boude

Et depuis, c’est la chute libre… Il refuse de s’alimenter avec ses croquettes, n’accepte plus que la pâtée…et encore hier il ne s’est pas nourri. Il passe de plus en plus de temps isolé sous le canapé. il a perdu beaucoup de poids en quelques semaines… Oui le constat tiré comme ça est assez alarmant… je pensais que, peut-être affecté par le départ de Sakura (ils étaient vraiment proches), ça lui occasionnerait quelques jours de « moins bien »…mais ça prends des proportions beaucoup plus inquiétantes…

J‘ai rendez-vous ce soir chez un nouveau véto…compte rendu tout à l’heure donc…

Bon bein voilà…le diagnostic n’est pas réjouissant. Fuji serait atteint d’une péritonite infectieuse féline. Une saloperie incurable qu’il a pu contracter dans sa vie de rue avant que je le recueille, ou qu’il peut même tenir de sa mère…il y a des porteurs sains etc, un peu comme notre sida. Toujours est-il qu’une fois en route, les problèmes s’accumulent…d’où son oeil, son amaigrissement, sa fièvre (40° hier) etc… Concrètement la seule option qu’il me reste est de l’accompagner tranquillement pour la quinzaine de jours qu’il lui reste (dans le meilleur des cas).

Je n’aimais pas du tout les chats avant de rencontrer fuji, et c’est vraiment le chat le plus gentil qu’il m’ait été donné de connaitre. Je suis fier de lui avoir offert une fin de vie dans un foyer où il a pu rencontrer beaucoup de monde et reçu beaucoup d’amour.

Fuji & I

3 jours après son arrivée chez moi, il se sentait déjà chez lui…

Publicités

3 Réponses

  1. Triste

    03/01/2011 à 14:52

    • Oui ce fut un moment assez douloureux… On se moque souvent des gens tristes de perdre un animal, mais sincèrement, c’est difficile… D’ailleurs Sakura veut absolument reprendre un chat dès qu’on aura pu déménager dans un appart plus grand…mais moi j’hésite beaucoup… Fuji a été une vraie rencontre et je doute de pouvoir retrouver une telle « complicité » avec un autre chat… A voir parce que je crains que Sakura n’ait le dernier mot dans cette affaire…

      03/01/2011 à 15:08

  2. Je n’ai jamais eu de chat (appartement oblige). Mais mon père me racontais que dans sa jeunesse, il avait eu un chat noir qui venait s’allonger sur son ventre quand il était dans son lit. Ca doit être vraiment génial cette complicité avec un animal, et aussi douloureux quand il s’en va que quand on perd un enfant.

    Peut être que si vous prenez un bébé chat, tu prendras le temps de l’apprécier et de tisser quelque chose

    03/01/2011 à 15:16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s